Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

horizondunes

RAID OUZINA

 27 janvier        Agde                Barcelone         

  28 janvier        Tanger             Larache              130 kms

  29 janvier        Larache            Azemmour          320 kms

  30 janvier        Azemmour        Iftane                 385 kms

  31 janvier        Iftane               Massa                 235 kms

  01 février         Massa               Aoreora               212 kms

  02 février         Aoreora             Draa                   137 kms

  03 février         Draa                  Assa                   122 kms

  04 février         Assa                 Canyon                175 kms

  05 février         Canyon             Tata                    139 kms

  06 février         Tata                FoumZguid          275 kms

  07 février         FoumZguid    Chegaga                 85 kms

  08 février         Chegaga        Zagora                  173 kms

  09 février         Zagora

  10 février         Zagora          Ouzina                   230 kms

  11 février         Ouzina           Merzouga                95 kms

  12 février         Merzouga       Palmeraie             110 kms   

  13 février         Palmeraie      Rich                        158 kms

  14 février         Rich               Tanger                    602 kms

  16 février         Barcelone       Agde                       344 kms

                                                                                             

                                                                                   TOTAL :   4 271 kms

Jeudi 27 janvier 2011

A 4 heures, nous quittons Agde. Nous atteignons Barcelone vers 8h45. Nous remarquons tout de suite que les seuls 4X4 à l’embarquement sont les nôtres….003


Il faut dire qu’il n’ y a pas foule…Le Majestic appareille à 11 heures, avec une petite heure de retard seulement.

Chacun s’installe dans sa cabine et tous se retrouvent pour le déjeuner à la cafétéria.

La sieste est de rigueur, la nuit a été courte pour tout le monde.

La météo est loin d’être clémente….il pleut!!! La mer est légèrement agitée mais le roulis est supportable.

La douane se passe à bord du ferry, rapidement et pour une fois sans problème..

Après le dîner pris ensemble,  

les hommes en profitent pour passer une soirée entre eux!!!!

 

 

 

 

 

 


Vendredi 28 janvier 2011 

Au réveil, nous avons la surprise d’une mer plus calme et d’un ciel plus clair même si le soleil ne se montre pas. Nous nous retrouvons à la cafétéria pour le petit déjeuner. Nous sympathisons avec un couple installé près de Rabat. Tout le groupe est gentiment invité pour l’apéritif ou le café le lendemain. C’est promis, nous y serons.

 006Il est 12 heures 30,,nous débarquons pour la première fois à Tanger Port Med, situé à une quarantaine de kilomètres du centre ville. Le sol est détrempé, il a dû pleuvoir abondamment. La douane se passe rapidement, les banques sont ouvertes, chacun change ses euros en dirhams..L’accalmie fut de courte durée, la pluie se manifeste à nouveau. Nous sortons de l »autoroute à Assilha où les pilotes font le plein de gasoil.Puis, comme prévu, nous empruntons la piste qui doit nous mener à Larache. Seulement voilà, le sol est boueux, glissant, et, après une douzaine de kilomètres, le groupe décide de faire demi tour…. Ce sera pour une autre fois. Dommage, car ce parcours est très agréable et les paysages magnifiques.C’est donc par la route que nous atteignons Larache.

006 1Nous allons directement au  camping de la Comarit où nous avons l’habitude de nous arrêter. Il est 17 heures 30Le pneu arrière gauche du HDJ 100  est dégonflé…..Serait-ce une crevaison??? Patientons jusqu’à demain matin pour le savoir.La pluie tombe toujours. Nous décidons donc de diner sur place…..

 

Distance parcourue : 130 kilomètres

Température : 15°

Altitude : 20 mètres

WPS : N 35 09 727   W 6 08 512


 

   

 

Samedi 29 janvier 2011

 

Oh surprise, ce matin on peut apercevoir un peu de bleu dans le ciel mais les nuages sont encore nombreux. La température est de 12°.La journée commence mal, le pneu est bel et bien crevé. Serge le regonfle, il le fera réparer en ville. Pendant ce temps, nous en profitons pour faire quelques provisions.Enfin, nous pouvons quitter Larache. Etant donné l’heure, il est décidé de prendre l’autoroute pour rejoindre nos amis à Temara. Nous faisons une halte chez un mécano. En effet un ski s ‘était détaché sur le 100 de Serge et cela risquait d’être gênant pour la suite du voyage. C’est chez le couple rencontré sur le ferry que nous nous  retrouvons. Après avoir pris un rafraichissement, nous partons…. pas pour très longtemps car la nuit tombe déjà.C ‘est après avoir traversé Mohamedia que nous nous arrêtons dans une station service CMH pour y passer la nuit. Il est 20 heures et la pluie continue.

 

 Distance parcourue : 320 kilomètres

Température : 13°

Altitude : 127 mètres

WPS : N 33 24 713  W 7 52 868

 

 Dimanche 30 janvier 2011

 

La nuit a été arrosée, la pluie continue ce matin. Si bien que nous allons tous prendre le petit déjeuner à l’abri dans la cafétéria de la station service. Le groupe démarre à 9 heures, le thermomètre indique 11°.Nous avons une petite pensée pour le couple d’amis qui embarque à Barcelone aujourd’hui….C’est par la route nationale que nous atteignons Azemmour, puis nous passons au-dessus de l’Oum R’Bia , le fleuve le plus long du Maroc,  juste avant qu’il se jette dans l’océan atlantique.  Nous traversons la jolie ville d’El Jadida, cité portugaise appelée également « Deauville Marocaine ».

 013 1Nous poursuivons notre chemin en suivant la côte.Un peu avant Sidi Moussa, commence une longue série de lagunes étroites, séparées de l’océan par un cordon de dunes, parfois couvertes de pinèdes. On y trouve des marais salants et surtout des cultures maraîchères de toutes sortes. Après avoir traversé Oualidia, station balnéaire très fréquentée, connue  pour son ostréiculture, nous passons devant le phare du Cap Bedouzza et atteignons Safi. Cette ville industrielle et portuaire est spécialisée dans la sardine et l’exportation du phosphate. Elle est aussi connue pour ses céramiques.Le soleil se montre de temps en temps, la pluie a cessé et l’heure du déjeuner approche. 

010 1-copie-1C’est à Baybah, au bord de l’océan que nous nous arrêtons. Peut-être aurons-nous la chance de trouver du poisson? Que nenni, les barques ne sont pas encore rentrées.

010 6Ce n’est pas grave, l’endroit est idyllique, les tables sont installées à l’abri du vent.Deux heures plus tard, nous mettons le cap sur Essaouira, située à une quarantaine de kilomètres. Nous faisons juste une halte pour le gasoil et partons pour Sidi Kaouki . Nous passons dans une forêt d’arganiers puis des thuyas leur succèdent.Nous allons jusqu’à la plage d’Iftane, un des petits ports de pêche les plus pittoresques.

016Il est 18 heures, passer la nuit sur la plage au bord de la mer, est quand même merveilleux. Des pêcheurs se trouvent là, les hommes vont donc leur acheter des poissons.Nous assistons à un magnifique coucher de soleil.

018Personne n’en perd une miette! Aujourd’hui est un grand jour pour l’homme de mon cœur, c’est son anniversaire. Bien sûr, nous lui avons préparé une petite surprise. Il souffle une bougie. On a été sympa, il n’aurait pas pu toutes les éteindre d’un seul coup!!!!(je blague, bien sûr!).Chacun aide à sa manière, mais tout le monde se régale le moment venu. Nous passons tous une très bonne soirée, la première en plein-air.

 

Distance parcourue : 385 kilomètres

Température : 13°

Altitude : 5 mètres

WPS :  N 31 11 501  W 9 48 908

 

  Lundi 31 janvier 2011

Quelle surprise ce matin d’être réveillés par les rayons du soleil! La mer est calme, le thermomètre indique 11°, il est 9 heures, les moteurs ronronnent, nous quittons ce lieu de rêve.

La piste est bordée d’arganiers. Arrivés à Tafedna, petit port pittoresque, une pause s’impose.032 1


L’endroit n’est magnifique. Bientôt, Tamri et ses bananeraies est en vue. Nous en profitons pour effectuer le ravitaillement en fruits et légumes.

Un vent frais s’est levé. C’est après le phare du cap Ghir, sur un promontoire avec vue sur l’océan,  que nous trouvons un endroit abrité. Il est temps de se restaurer.049-copie-1


La traversée d’Agadir se fait sans problème. La prochaine étape est Tifnit, station balnéaire typique au bord de la mer. Nous y arrivons par la plage. Nous devions y faire une pause « whisky berbère » mais Maxime, le patron de l’unique buvette du village est absent. Ce sera pour une autre fois.

Nous repartons,  toujours par le littoral, mais les chers pointus ne font pas de cadeau…..070


Le pneu avant droit du HDJ100 éclate. L’heure avance, le vent souffle de plusro en plus fort et il va falloir trouver un endroit pour passer la nuit. Après Souss Massa, nous trouvons un camping le  « Wassay Beach »situé àSidi Wassay, en bordure de mer.069


Il est 18 heures 30. La température n’étant pas très clémente et le vent soufflant violemment, tous, nous dinons au restaurant.

 

 

 

 

 

 

 

Distance parcourue : 235 kilomètres

 

 

 

 

Température : 17°

 

 

 

 

Altitude : 28 mètres

 

 

 

 

WPS : N 30 03 346  W 9 41 259

    

 Mardi 1er février 2011

  Au réveil, le vent a cessé, le ciel est bleu, le soleil brille et la température est de 11°.Nos amis ont dormi à Casablanca et se dirigent vers Agadir. Ils ne sont plus très loin. Il est 10 heures15, le petit déjeuner est avalé, nous reprenons la piste qui doit nous mener jusqu’à Aglou.

086De là, c’est par la route que nous nous dirigeons sur Mirleft. Serge s’y arrête pour faire réparer son pneu, les autres vont pique-niquer sur une plage.Tout le monde se regroupe à Sidi Ifni pour y faire le ravitaillement aussi bien alimentaire qu’en carburant. Sept kilomètres après Sidi Ifni, nous faisons un arrêt pour la photo traditionnelle devant le chalutier échoué.

100 1Jusqu’à l’embouchure de l’oued Noun, nous progressons sur le bitume. Ensuite après une grimpette assez raide, la piste devient caillouteuse par endroit mais roulante dans l’ensemble. Arrivés à la caravane du pêcheur, nous abordons la descente vers la mer. Nous avons de la chance, c’est la marée descendante.Tout le monde s’en donne à cœur joie sur ce sable « mou ».

654Aujourd’hui il n’est pas question de rouler au bord de l’eau , là où le sable est le plus mouillé si on ne veut pas se planter. A une quinzaine de kilomètres de la sortie, nous faisons une pause pour refroidir les moteurs et dégonfler. Il est temps!!! Les conseils pour conduire sur la plage sont : rouler en courte, surveiller la température de l’eau, le compte tours et…..le terrain.

709 8Le vent souffle, le bivouac est installé non pas au pied de la grande dune à la sortie de la plage blanche, mais dans la montée vers le Fort Aoreora, au milieu des tamaris. Il est 18 heures 30

 

Distance parcourue : 212 kilomètres

 Température : 16°

 Altitude : 39 mètres

 WPS : N 28 50 403  W 10 50 197

 

 

Mercredi 02 février 2011

Le thermomètre affiche 15° ce matin au réveil. Le vent s’est un peu calmé, le soleil brille mais les nuages apparaissent déjà.713



Il est 9 heures quand nous démarrons.

Nous longeons l’oued ou plus exactement, nous roulons dans son lit, entre à gauche les hautes dunes de rochers.714


La piste serpente dans un mince filet d’eau salée. Le paysage qui nous entoure est magnifique.717


Après avoir roulé un certain temps au fond de l’oued, nous progressons maintenant sur un plateau désertique.

Pendant ce temps là, les nouveaux arrivés s’amusent dans les dunes et vont jusqu ‘au Cap Draa. Il faut bien s’occuper….en attendant de se retrouver à 13 heures à l’entrée de la piste pour le fort Tafnidilt.

La température devient beaucoup plus clémente, elle est de 23°. Nous reprenons la route vers la piste qui longe le Draa. 720 2


 Il est 15 heures, les estomacs réclament,  il est temps de se restaurer.

On essaie de trouver un passage pour traverser l’oued. Mais ce dernier reste infranchissable. Il est donc décidé de faire demi tour et de passer par la montagne.722


Il y aura du jardinage, du repérage à pieds, mais avec de la persévérance, on y arrive!

L’heure avance et la nuit ne va pas tarder à tomber. Il faut chercher un endroit pour bivouaquer . Ce n’est pas facile car il n’est jamais prudent de s’installer dans le lit d’un oued, et là, on est en plein dedans. On continue donc en espérant  trouver un terrain plat.  La nuit venue, nous nous arrêtons sur une plateforme assez grande pour y garer les 6 véhicules. La veillée est de courte durée malgré le ciel étoilé, mais le vent est frais.

      

Distance parcourue : 137 kilomètres

Température : 19°

Altitude : 96 mètres

WPS :  N 28 26 052  W 10 48 661

 


Jeudi 03 février 2011

Comme chaque matin, le soleil brille dans un ciel tout bleu et le vent a cessé. Le thermomètre affiche 12° au réveil.

Nous avons une petite pensée pour deux couples d’amis qui doivent embarquer sur le ferry à Barcelone aujourd’hui.735


Il est 8heures 30, c’est le départ. Nous ne voulons pas, dès le matin donner des poussées d’adrénaline à nos coéquipiers, nous contournons donc le canyon.

Pour une fois, Nous avons une pause café au milieu de la matinée.736


La température monte mais lentement….le vent aussi!

Il est midi, nous pique niquons à l’ombre d’un acacia avant d’aborder la travers ée du Draa. La piste habituelle est rendue impraticable par les pluies récentes, nous en empruntons donc une autre, parallèle.

Nous en profitons pour admirer les fossiles de poissons et autres animaux marins qui s’offrent à nos yeux.753 3


Le rythme soutenu par les pilotes occasionne des écarts importants entre les véhicules. Tant et si bien que nous ne sommes plus que trois  équipages. Les autres semblent très loin…..Il est 16 heures 30, le lieu du bivouac est vite trouvé, ce sera là!!!

Bref, après maintes péripéties, tout le monde se regroupe, c’est l’essentiel.

      

Distance parcourue : 122 kilomètres

Température : 18°

Altitude : 235 mètres

WPS :  N 28 22 894  W 10 01 594

 

 

Vendredi 04 février 2011

La température est fraîche ce matin, 7° seulement au thermomètre, mais le soleil brille. Il est 8 heures 15,. Le  groupe démarre. La piste est tantôt caillouteuse, tantôt sablonneuse, mais très agréable.761


Nous atteignons Assa vers midi où nous retrouvons nos deux coéquipiers. Chacun en profite pour prendre une bonne douche chaude aux douches municipales. Après avoir ravitaillé en gasoil et en denrées alimentaires, nous repartons vers Foum El Hasn. Nous nous arrêtons dans une palmeraie située à quelques kilomètres de la sortie de la ville pour déjeuner.752


Il est trop tard pour atteindre Ait Herbil comme prévu. A 18 heures, on installe le bivouac au bord de la piste.

  

Distance parcourue : 175 kilomètres

Température : 16°

Altitude : 564 mètres

WPS :  N 29 02 106  W 8 58 817

 

 

Samedi 05 février 2011

Ce matin, 7° au thermomètre, le soleil brille au milieu d’un ciel tout bleu. Nous nous regroupons avant la route de Foum El Hasn Guelmim. Comme la dernière fois, nous quittons le bitume pour rouler au fond de l’oued et ainsi admirer les villages et les palmeraies  qui longent le cours d’eau. Ce n’est rien que du bonheur.

765L’heure du déjeuner approche, nous installons les tables au bord de la piste à l’ombre d’un acacia. Nous pensions être au calme , mais des « raiders » tchèques viennent troubler notre tranquillité en passant devant nous à une vitesse élevée . Bonjour la poussière!!!!Nous ne restons pas longtemps en ce lieu inhospitalier. La piste des canyons est toujours aussi belle, je l’affectionne particulièrement.

802Il n’est pas facile de trouver un emplacement pour le bivouac, nous sommes dans la montagne…… Au détour d’un virage, on trouve une plateforme où peuvent garer trois véhicules. Nous n’hésitons pas. Il ne fait pas très chaud mais nous sommes à l’abri du vent. 

 

Distance parcourue : 139 kilomètres

Température : 8°

Altitude : 1145 mètres

WPS  :   N 29 42 228  W 8 34 353

 

 

Dimanche 06 février 2011

 

Ce matin, le thermomètre affiche 4°. Heureusement le soleil va réchauffer l’atmosphère. Il est 8 heures 15 quand les véhicules démarrent. Nous nous dirigeonsvers Tata. Tout le monde est là, dans la cour de l’hôtel. Les retrouvailles tant avec les uns qu’avec les autres sont chaleureuses. On est heureux de se revoir….. A partir de maintenant, nous sommes huit équipages!!746

La première chose importante à faire est le plein des réservoirs de gasoil. Aujourd’hui dimanche est le jour du souk. Nous avons de la chance. Tous, nous allons faire le ravitaillement en fruits et légumes au marché.

820 6Nous y croisons beaucoup de français, il faut dire que le camping municipal est complet. Des camping caristes viennent passer dans la ville la plus chaude du Maroc une partie de l’hiver. Il est 11heures 30 quand le départ est donné.  La piste du confluent des deux cours d’eau (salée et douce) est toujours un plaisir pour les yeux. La palmeraie reste luxuriante. Qu’il est agréable de se promener, entourés de palmiers!!!Je ne m’en lasserai jamais.

Les traversées d’oueds sont rendues difficiles par les pluies tombées la semaine passée mais la fin de piste se révèle plus facile et plus roulante dans ce sens que dans l’autre.834 8

Arrivés à Foum Zguid, nous nous rendons tout de suite à la station service à l’entrée de la ville. Tout le monde se retrouve devant un thé à la menthe ou un jus d’orange frais.

837 5On avait entendu parler de l’auberge camping Bab Rimal, situé sur la route de Zagora, nouvellement ouvert, c’est là que nous passerons la nuit. Les discussions furent animées mais chacun y a trouvé son bonheur…..Les uns ont pris une chambre, d’autres un bungalow, et certains ont préféré dormir dans les véhicules.837 4

En tous les cas, le cadre est superbe, et encore, nous ne pouvons pas tout voir, la nuit est tombée….L’accueil est chaleureux, c’est déjà beaucoup. L’apéritif nous est servi dans un salon joliment décoré devant une cheminée.

836 6La soupe et les tagines proposées au diner sont délicieuses. C’est un régal pour les papilles. La soirée passée dans cet établissement a été excellente. La détente a été totale.

Seuls, Corinne et Julien sont restés près de leur 4X4.

 

Distance parcourue : 275 kilomètres

Température : 16°

Altitude : 682 mètres

WPS :  N 30 07 700  W 6 52 057

 

Lundi 07 février 2011

 

C’est avec le soleil que nous nous réveillons. Ce matin, la température est encore fraîche puisqu’il ne fait que 9°. Il est 8 heures, tout le groupe se retrouve pour le petit déjeuner. Au menu, nous avons outre le café, le lait, le thé, le chocolat, le traditionnel jus d’orange, des crêpes, des omelettes des fromages et bien sûr du pain et de la confiture.

Ensuite chacun de son côté a « inspecté » les lieux. Le cadre est magnifique. C’est vraiment un endroit magique pour décompresser un soir…..ou plus.   Bon, le raid, ce n’est pas le club Med, il est 9 heures 10, c’est le départ pour l’Erg Chegaga par la piste « Orangina ».846 8

On aperçoit les premières dunettes. Il est midi, c’est le moment de faire la pause pique nique avant d’affronter les dunes. Serge donne quelques conseils au nouveau venu  pour qui le 4x4 est une découverte!!! Malgré plusieurs petits plantages, il se révèle être un excellent élève.

845 5 Le sable est mou et les sangles sont souvent sorties pour dégager les véhicules ensablés. Les hommes s’éclatent. Ils viennent au Maroc pour jouer dans les tas de sable.Après cette journée éprouvante pour les organismes comme pour les 4x4, on s’installe pour le bivouac au milieu de l’erg. Il est 18 heures.

845 8La soirée est fraiche mais qu’il est agréable de se trouver, seuls, dans le sable, au milieu de nulle part, avec pour toit un ciel étoilé!

 

Distance parcourue : 85 kilomètres

Température : 17°

Altitude : 482 mètres

WPS :  N 29 49 782  W 6 17 910

 

Mardi 08 février 2011

 

3° ce matin au réveil!!!!! Ce n’est pas beaucoup!! Heureusement, le soleil va vite réchauffer l’atmosphère.  Nous entendons un « glang » sonore et régulier qui provient du HDJ100 de notre couple sétois. Ce bruit n’est pas de bonne augure! Nos deux mécanos examinent le véhicule mais il faudrait démonter pour avoir un diagnostic exact. Pour l’instant ce ne sont que des suppositions. Est-ce le cardan? Ou plutôt pour le différentiel???

855 8Nous sommes au milieu de l’erg et il faut en sortir au plus vite!!! 854 6

La piste des Tourzas atteinte, le pilote naufragé voudrait en savoir plus long sur ce « glang ». Il commence par retirer les plaques de protections, l’arbre de transmission, le cardan, mais toutes ces opérations se sont révélé inutiles, le bruit se fait toujours entendre.

C’est une pause générale, on en profite pour se restaurer. Serge et moi avons le temps de rendre une petite visite à Omar et aux élèves de l’Ecole Nomade.

860Mon chouchou Mohamed nous accueille, les autres enfants le rejoignent en courant. Nous donnons à l’instituteur tout ce que nous avons apporté. Nous ne tardons pas, nos amis restés sur place attendent.861

Il est 14 heures quand la caravane repart. On roule à 15 km/h…..mais tout le monde suit patiemment et calmement….tout en s’écartant de temps en temps quand même. Le sable est très tentant!!!

On atteint Mahmid à 18 heures 30.Le HDJ100 est hissé sur un plateau, ses passagers à l’intérieur, direction le garage de Momo Gordito.C’est donc par le bitume que nous arrivons au Camping Oasis Palmier. 

873 5

Le repas est toujours aussi délicieux et copieux, dommage que la température ne soit pas plus clémente!Nos deux « naufragés du désert », sensibles à notre soutien moral, nous offrent le diner. Merci 

 

Distance parcourue : 173 kilomètres

Température : 12°

Altitude : 728 mètres

WPS :  N 30 19 416  W 5 49 576

 

Mercredi 09 février 2011

 

Au lever, le soleil est présent mais le thermomètre n’affiche que 3°!!!Ce n’est pas beaucoup surtout pour quelqu’un de frileux comme moi.

Aujourd’hui est une journée de repos donc cool…..870 4

Les hommes font des allers et venues chez Momo, les femmes en profitent pour se promener dans le souk hebdomadaire…Bref, chacun s ‘occupe.

872En ce qui concerne le HDJ100, Le verdict est sans appel….Un pont avant d’occasion doit venir de Casablanca par le car du matin. Il faudra donc attendre que le remplacement soit fait, mais  les mécanos sont rapides!

Au coucher du soleil, la température est de 14°

 

 Jeudi 10 février 2011

 

Surprise ce matin, au réveil. 6° au thermomètre, le ciel est gris, mais on sent que le soleil ne demande qu’à percer. 

Le pont avant du HDJ100 est arrivé chez Momo, Le véhicule sera en état de rouler en début d’après midi. Nos Sétois nous retrouveront ce soir à Ouzina si tout se passe bien.

Il est 10 heures 30, nous quittons le camping pour se diriger vers Tamegroute par la route. Une douzaine de kilomètres après la bourgade, nous empruntons sur la gauche une piste que nous n’avons empruntée qu’une seule fois. Elle permet d’éviter le Tafilaleft, que les pilotes n’apprécient guère tant elle est pierreuse.899 1

Nous passons par deus postes militaires où chacun laisse une fiche administrative. Nous passons par de très beaux paysages, à flanc de montagne, mais le sol est quand même assez caillouteux.908

La jonction avec l’itinéraire habituel se fait près d’Oumjrane. A l’entrée de Tafraout, on quitte la piste principale pour une autre, sur la droite, qui va nous mener à Er Remlia.913

Nous suivons l’oued jusqu’à l’auberge Porte de Sahara tenue par Mustapha où nous allons passer la nuit. La luminosité sur les collines donne des couleurs dorées, le spectacle est magnifique.

924 7

Le diner servi est excellent quoique tiède, mais c’est de notre faute, l’apéritif a duré plus longtemps que prévu.

923

Comme le veut la coutume, nous avons eu droit à une soirée musicale berbère toujours très appréciée.

 

Distance parcourue : 230 kilomètres

Température : 16°

Altitude !: 664 mètres

WPS :  N 30 45 894  W 4 10 395

 

Vendredi  11 février 2011

 

Après avoir savouré un petit déjeuner copieux et succulent, nous continuons notre itinéraire vers Taouz. Il est 8 heures 50 et le thermomètre affiche 7°.923 6

Nous atteignons La Caravane trois heures plus tard. 

928 1

Les pilotes vident les véhicules afin de les alléger au maximum, le passage du sable n’en sera que plus aisé.931 7

Il est l’heure de se restaurer, nous nous installons dans les dunes à quelques centaines de mètres de notre lieu d’hébergement.

La pause est de courte durée, les pilotes ont hâte de s’amuser dans leur aire de jeux favorite. Le sable s ‘avère mou, les plantages se succèdent, la progression se fait lentement. Tant et si bien que le projet de traverser l’erg est abandonné. La suite sera pour demain.

933 8

Brahim nous a concocté un diner copieux et ô combien délicieux! Au menu, nous avons eu soupe, tagine à la viande et tagine aux figues, fruits de saison.

 944 5La soirée est animée par la musique, les chants berbères et la danse. L’ambiance est à la gaité, tout le monde s’amuse, c’est super!

 

Distance parcourue : 9( kilomètres

Température : 23°

Altitude : 749 mètres

WPS :  N 31 12 925  W 4 00 087

 

Samedi 12 février 2011

 Tout le monde se retrouve autour de la table pour le petit déjeuner. Seuls six véhicules traverseront l’erg ce matin.935 2

Youssef étant en vacances, son restaurant à Merzouga est fermé. Nous avons donc rendez-vous au Panorama qui domine toute la région dans un rayon de 360°.952 5

Nos baroudeurs du désert arrivent vers 13 heures 45 . A voir leur mine réjouie, ils ont aimé la traversée nord- sud .

Le déjeuner est vite avalé, il reste peu de temps avant de quitter cet endroit magique. Serge suggère de prendre quelques litres de gasoil au village, pas de pompe, mais on trouve du carburant en fût. De ce fait, nos raiders peuvent s’offrir deux heures de plus à jouer dans le bac à sable!!!On ravitaillera  à Errachidia.

Tout le groupe se retrouve à La Caravane, les véhicules sont rechargés, c’est le départ. L’Erg Chebbi, c’est fini pour cette fois.

970

Nous atteignons la palmeraie de nuit, mais le site est tellement beau que le fait de rouler un peu plus longtemps est vite oublié.

Le thermomètre n’affiche que 16°.

 

Distance parcourue : 110 kilomètres

Température : 17°

Altitude : 873 mètres

WPS :  N 31 23 922  W 3 48 417

 

Dimanche 13 février 2011

Le soleil brille en cette dernière matinée.9 heures 45, c’est le départ général. La piste est superbe. On pique nique dans le sable, au soleil, en cette saison, il est supportable. Personne ne s’attarde, le chemin est encore long!!970 6

Serge commence à s’inquiéter pour son gasoil. Il pensait en avoir mis suffisamment, mais la panne sèche survient alors que le HDJ100 est planté sur une herbe à chameaux au sommet d’une dunette

971 7

Les six litres transvasés, tout le monde repart. Une chose est sûre, on ne sera pas à Midelt ce soir! Arrivés à Errachidia, on fait les pleins. Les pilotes en profitent pour faire laver les véhicules, ce n’est pas du luxe. C’est là que nos amis nous laissent pour aller vers d’autres horizons…Les séparations de fin de raids sont toujours de durs moments pour moi. Tous les quatre se rendent au camping de la Source Bleue de Meski.Quant à nous, nous avons décidé de passer la nuit à la Kasbah Hôtel Jurassique juste avant le Tunnel du Légionnaire. L’accueil y est chaleureux.

978


 Distance parcourue : 158 kilomètres

Température : 14°

Altitude : 1220 mètres

WPS :  N 32 09 231  W 4 22 530

 

Lundi 14 février 2011

 Aujourd’hui, c’est la Saint Valentin…….

Rendez-vous à 8 heures pour le petit déjeuner. Le soleil est voilé, une légère brise souffle et le thermomètre affiche 11°.

La route qui longe le Ziz est magnifique. Elle serpente entre deux hautes falaises rouges, au fond d’un canyon. Nous continuons notre chemin vers Azrou. Les nuages s’amoncellent au-dessus de nos têtes, le vent se lève,  Le col du Zad est dans la brume, les bas côtés sont enneigés, nous sommes à 2176 mètres d’altitude.

 

979 5Les singes magots sont au rendez-vous. Ils sont nombreux à venir réclamer non pas un stylo mais des bonbons et du pain. C’est la première fois que nous les voyons dans la neige.Nous nous arrêtons devant le cèdre Gouraud. Il n’en reste plus grand-chose mais il tient encore debout.980 2

Nous déjeunons à Azrou, dans le petit snack que nous connaissons bien, la viande y est excellente. Chacun se régale du poulet, des brochettes, des keftas plus les frites, et tout ça pour un prix dérisoire.

980 3

La route pur le port est encore longue, on repart. Mais pas pour longtemps, une fumée blanche sort du capot du Runner???? L’eau est bouillante. Au compteur, l’aiguille était dans le rouge!!!Tout le monde s’arrête et attend qu’elle refroidisse. Notre mécano remet de l’eau et on redémarre.Avant El Hajeb, nous passons devant les oignons conservés sur les pierres, recouverts de paille et de plastique.Il reste encore quelques achats à faire avant le départ, les poteries trouvées le long de la route après Larache font l’affaire

Après s’être restaurés succinctement, nous atteignons le port de Tanger-Med. Le passage de la police et de la douane est long, même très long, plus de deux heures d’attente avant d’embarquer. Le ferry appareille à 1 heure.980 7 Fatigués par la longue route, chacun regagne vite sa cabine pour une bonne nuit réparatrice.


Distance parcourue : 602 kilomètres

Température : 13°

Altitude : 34 mètres

WPS :  N 35 52 201  W 5 31 218

 

Mardi 15 février 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

La mer est calme, peu de passagers à bord. Nous profitons de cette journée pur s’échanger les photos.Le ferry n’arrive pas à Barcelone dans la nuit mais mercredi à 9 heures.

 

 Mercredi 16 février 2011

 

Nous arrivons au port à 9 heures 30.

 Il est midi, on déjeune à La Jonquera où le groupe se sépare. Chacun rentre de son côté.

Le raid s’est bien passé….sans incident…..sans accident…..Le groupe, malgré les différences de caractère, d’âge et de motivation s’est bien entendu.Un grand Merci à tous d’avoir contribué à la réussite de ce voyage et à bientôt j’espère pour de nouvelles aventures.

 

 

 

 

 

 

Published by Danièle - Page

 horizondunes

Photos, vidéos, récits de voyages et raids 4x4, aventures, découvertes multiples, recettes de cuisine, vocabulaire,association.

Pages

Catégories

Archives

Hébergé par Overblog