Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

horizondunes

 RAID TANA : du 1er mars au 24 mars 2013

 

Au départ : 4 véhicules : 2 HDJ 100, 1 HDJ 80, 1 KZJ 90

                 : 6 personnes

+               : 2 véhicules : 2 HDJ 80

                 : 4 personnes

 

 

 

Vendredi 1er mars 2013  

 

002Agde, 5 heures, nous partons pour de nouvelles aventures. La température est de 9°. La pluie commence à tomber à partir de Perpignan et ce, jusqu’à Barcelone. Nous atteignons le port Vell vers 9h. Le ferry est annoncé avec trois heures de retard !!! Le « Splendid » appareille vers 13 h et sort du port trente minutes plus tard. L’après midi, chacun passe aux bureaux de la police pour les passeports et de la douane pour les véhicules

Samedi 2 mars 2013

Après avoir avalé un capuccino, nous nous retrouvons au bar pour passer la matinée.004 Le ferry accoste vers 14h15, heure locale. Mais une manifestation organisée par des « Italiens » bloque la sortie….Ils revendiquent le remboursement de la surtaxe payée pour la hauteur des chargements sur les galeries de leurs véhicules. Ainsi, ils refusent de quitter le « Splendid » et empêchent le débarquement. Quelques échauffourées ont bien lieu mais la situation reste inchangée. Trois heures passent. La patience des passagers m’étonne encore….

Ouf ! Il est 17h30, le passage  est libre, nous sortons du ferry. La prise en otages est terminée. Décidément, il nous arrive toujours des aventures !

La douane se passe rapidement et sans problème. Le change effectué, nous quittons le port de Tanger Med à 20h30.

Le plein de gasoil est fait à une vingtaine de kilomètres de là dans une station service005 sur l’autoroute. Le vent souffle violemment. Nous n’avons pas diné….et nous arrêtons à Assilah. Le « Sevilla » où nous allons régulièrement vient juste de fermer, il est tard. Le « Casa Garcia » est ouvert, nous n’avons pas le choix. Certains dorment à l’hôtel « El Makhazine », les autres dans les véhicules.

Distance parcourue : 89 kilomètres

Altitude : 2 mètres

Température : 13°

GPS : N 35 28 479  W 6 01 608

 

Dimanche 3 mars 2013

008Il a plu toute la nuit. Ce matin, le ciel est nuageux, le vent a cessé et le thermomètre affiche 14°. Il est 9h15 quand nous quittons Assilah. L’autoroute nous mène à Meknès via Larache et Rabat. . Nous traversons des forêts d’eucalyptus, de chênes liège, puis leur succèdent des zones de cultures avec des bananes et des fraises sous serres. Nous déjeunons sur une aire peu de kilomètres avant Khemisset.  Le soleil fait une apparition, la température est de 23°. Après une pause d’une heure 30, nous nous dirigeons vers Azrou. Les cigognes occupent toujours les cheminées de l’hôtel «  Amros » à l’entrée de la ville.    

Il est 18h10, nous trouvons une carrière pour s’abriter du vent, peu après Zeida. C’est notre premier bivouac sur le sol marocain. La température étant fraiche, nous nous mettons dans nos duvets vers 20h30.

Distance parcourue : 488 kilomètres

Altitude : 1506 mètres

Température : 13°

GPS : N 32 48 562  W 4 56 699

 

Lundi 4 mars 2013

Il est 5 heures, le groupe est réveillé par le vent qui s’est mis à souffler violemment. Nous attendons quand même le lever du jour pour sortir de nos duvets. Le ciel est noir et la température est de 10°.

011Nous quittons notre bivouac à 7h45. Douze kilomètres avant Midelt, nous prenons sur la droite une petite route en direction de Ait Oumghar. Là, nous empruntons, sur la gauche,  la piste qui longe pendant une bonne centaine de mètres un mur en pisé. Nous faisons une pause pour admirer les greniers creusés dans la falaise située de l’autre côté de l’oued Jaafar. C’est sous la pluie et par un vent très fort que nous atteignons le canyon.  Ce parcours dans le lit de l’oued est beaucoup plus beau et agréable012 sous le soleil. Il est hors de question de revenir par le dévers du cirque, le terrain est trop glissant. Il est donc décidé de faire demi-tour.  Une halte à Midelt s’impose pour le ravitaillement en gasoil et en pain. Puis, pendant quarante kilomètres nous roulons en direction d’Errachidia. Après avoir franchi le Tizi Talgoumt, situé à 1907 mètres d’altitude,  et après le parc animalier de N’Zala, nous prenons, sur la droite, la direction de Sidi Hamza. La pluie torrentielle rend les pistes impraticables, nous ne trouvons pas les passages. Après avoir jardiné, nous déjeunons à l’abri sous le préau d’une école et décidons là encore de faire demi-tour et de descendre plus au sud. Tant pis si le programme initial est chamboulé mais les intempéries nous obligent à modifier le parcours. La pluie et le vent nous accompagnent jusqu’à Erfoud, mais c’est avec le soleil que nous atteignons « la Caravane », il est 17h. Brahim est là pour nous accueillir. Nous sommes heureux de le retrouver ainsi que toute l’équipe. Comme d’habitude, Mehdi nous concocte un diner succulent.

Distance parcourue : 377 kilomètres

Altitude : 762 mètres

Température : 16°

GPS : N 31 12 930  W 4 00 087

 

Mardi 5 mars 2013

Après avoir passé une bonne nuit dans les nouvelles chambres de l’auberge, spacieuses et confortables,  nous nous attablons pour un copieux petit déjeuner. Il est 9 heures, le thermomètre indique 13°et le soleil joue à cache-cache avec les nuages. Nous sommes prêts pour affronter l’erg Chebbi. Le sable est très porteur, on progresse rapidement. 030Au fur et à mesure que l’heure avance, les nuages cèdent la place au soleil.  A l’heure de déjeuner, nous nous arrêtons à l’oasis « Chez Brahim » au milieu de l’erg. Nous sommes à l’abri du vent, le cadre est magnifique et l’accueil chaleureux. Après avoir savouré le traditionnel thé à la menthe, nous repartons et atteignons ainsi Merzouga. Une pause chez Youssef s’impose. Après avoir rempli les réservoirs de gasoil, nous jouons dans les dunes qui longent la piste.  

Le vent est toujours violent mais la température est quand même de 20°. Nous039 prenons la direction de la palmeraie « Hassi Tarhemt » où nous avons l’intention de passer la nuit. Il est 18h15 quand nous l’atteignons. L’endroit est idéal pour un bivouac. La soirée se déroule sous un ciel étoilé, c’est de bon augure pour demain.

Distance parcourue : 91 kilomètres

Altitude : 881 mètres

Température : 20°

GPS : N 31 23 909  W 3 48 380

 

Mercredi 6 mars 2013

043Le ciel est bleu, le soleil brille, le vent a cessé, le thermomètre affiche 11° quand on se lève. Il est 6h45.  Nous quittons la palmeraie et attaquons les dunes. Le sable est aussi porteur que la veille. Nous atteignons Merzouga juste pour déjeuner chez Youssef au « Dakar ». C’est par hasard que nous rencontrons  des amis. C’est donc avec joie que nous les accueillons dans notre groupe.

Après le déjeuner, nous quittons les lieux pour nous diriger vers Ouzina. Nous empruntons la piste la plus longue pour nous rendre à l’auberge « Porte de Sahara » où nous retrouvons Mustapha et toute son équipe. L’accueil est toujours aussi chaleureux. C’est un véritable055 plaisir de passer un peu de temps dans cet établissement propre, joliment décoré et confortable.

La soirée se termine par une séance musicale, appréciée de tous.

Distance parcourue : 146 kilomètres

Altitude : 670 mètres

Température : 28°

GPS : N 30 45 896  W 4 10 396

 

Jeudi 7 mars 2013

Nous nous réveillons par un beau soleil, le thermomètre indique 19°.  Nous nous retrouvons pour le petit déjeuner. Il est 8h45, les cinq équipages prennent le départ. La piste sablonneuse est très agréable et que demander de plus pour chauffer les moteurs. Mustapha nous recommande de ne pas s’écarter de la piste principale, il a beaucoup plu et les oueds  sont remplis d’eau. Nous nous arrêtons près d’un troupeau de dromadaires avec beaucoup de petits. Observer comment les mamans protègent leur progéniture est attendrissant. Nous traversons le village de Tafraout, tout en longueur puis le lac Maider curieusement sec. Il est 17h15,077 nous apercevons quelques dunettes qui nous semblent propices pour passer la nuit. L’endroit très agréable est à retenir pour un bivouac. Nous veillons jusqu’à 22h.

Distance parcourue : 91 kilomètres

Altitude : 673 mètres

Température : 27°

GPS : N 30 19 406  W 5 49 568

 

Vendredi 8 mars 2013

Le thermomètre affiche 14° ce matin, à 6h30. Le soleil brille au milieu d’un ciel tout bleu. C’est à 8 heures que nous quittons les lieux. La piste est belle et roulante. La fin du parcours s’effectue sur un sol stabilisé, et ce, jusqu’à Zagora. C’est la future route qui reliera Tazzarine à Zagora. Qui voit-on venir à notre rencontre ?? Mais Gordito bien sûr !! Le téléphone arabe fonctionne bien. Nous atteignons le camping « Oasis Palmiers ». Nous sommes surpris par le nombre de camping cars…C’est la première fois que nous voyons autant de monde ici.

091Nous filons tous rapidement au garage. Momo a du travail en perspective. La mécanique, ce sera pour cet après midi. Il est l’heure de déjeuner, nous retournons pique niquer sous les palmiers du camping. L’après midi se passe calmement. Ravitaillement pour tout le monde, achats de produits artisanaux pour certains. Les pilotes sont restés auprès de leur véhicule au garage. Momo a l’habitude de vérifier tous les points sensibles.

L’heure du diner approche. Au menu,  saucisses et merguez au barbecue. C’est un régal.

Distance parcourue : 125 kilomètres

Altitude : 713 mètres

Température : 24°

GPS : N 30 19 406  W 5 49 568

 

Samedi 9 mars 2013

Nous quittons le camping à 8h30. Le soleil commence à percer, la température est de 18°. Nous faisons un arrêt photo devant le panneau « Tombouctou 52 jours ». Une demi-heure plus tard, c’est le départ en direction de Mhamid. Nous roulons sur le bitume pendant une vingtaine de kilomètres. Nous traversons Tamegroute, connue pour sa bibliothèque coranique. On y conserve encore des manuscrits et des corans écrits sur des peaux de gazelles. L’autre attrait de cette bourgade repose sur ses poteries aux couleurs vertes très caractéristiques. Elles sont fabriquées à base d’argile cuite émaillée au manganèse et à l’oxyde de cuivre. Nous empruntons sur la100 gauche une piste qui longe le Draa. Nous progressons dans la magnifique palmeraie de Nesrate avec ses nombreuses cultures. C’est peu après le nouveau lycée que nous pique niquons à l’abri du vent. La température est douce et le soleil joue à cache-cache. Nous parvenons ainsi au Foum Rjam, passage d’un col trialisant mais quelle récompense lorsqu’on atteint le sommet. Le panorama sur toute la vallée est magnifique. Nous rejoignons ainsi la route provenant de Zagora. Après avoir traversé Ouled Driss et Mhamid, une piste sablonneuse nous mène à «  109l’Oasis Sacrée d’Oum Lâalag ». Nous sommes surpris de voir de la boue, de l’eau dans ces endroits habituellement très secs. Cela prouve que les pluies ont été abondantes. Il est 16h, on se dirige vers l’erg Chegaga. Toujours beaucoup d’eau sur le sol, il faut rester prudent pour ne pas s’embourber. Arrivés aux premières dunettes, nous constatons que les tourzas qui bordent la piste sont dépourvus de feuilles !!!!Est ce dû au fait qu’il ait plu plus que de coutume ? Etant donné que le vent souffle très fort, nous retournons à l’oasis pour se mettre à l’abri le long de l’enceinte. L’endroit est idéal pour installer le bivouac.

Distance parcourue : 181 kilomètres

Altitude : 539 mètres

Température : 18°

GPS : N 29 52 783  W 6 07 226

 

Dimanche 10 mars 2013

Lever pour tout le monde à 6h45, le soleil brille, le thermomètre indique 15°.126 Nous quittons le lieu de notre bivouac vers 8 heures pour se diriger vers l’erg Chegaga. Au fur et à mesure de notre avancée, le vent se lève, le sable et la poussière tourbillonnent. Par endroit, on ne distingue plus rien.

Le sable est très porteur, les plantages sont rares. Etant donné la violence du vent, nous sortons des dunes pour pique-niquer. Ensuite, nous prendrons la direction de Foum Zguid, non pas par la piste cassante mais par celle qui aboutit sur la route de Mrhimina à 8 kilomètres de FZ.  Nous atteignons rapidement le poste militaire où nous déposons nos fiches administratives. Arrivés à Foum Zguid et le ravitaillement 131en gasoil et en alimentation effectué, le groupe se retrouve sur la place de la bourgade pour discuter sur l’endroit choisi pour passer la nuit ….Il n’est pas facile de contenter tout le monde et c’est le  camping  « Khayma Park » qui est choisi. Celui-ci nous parait correct. Les emplacements sont abrités, les sanitaires succincts sont propres.

Nous dinons en ville au restaurant « Chegaga ». Les plats servis sont excellents. Pendant le repas les discussions tournent autour de la suite du raid. Remonte-t-on vers les montagnes où la température est nettement plus fraiche ou reste-t-on dans le sud où le soleil nous assiste ? La décision sera prise demain.

Distance parcourue : 156 kilomètres

Altitude : 665 mètres

Température : 20°

GPS : N 30 04 815  W 6 52 322

 

Lundi 11 mars 2013

Il est 7 heures, le soleil brille mais le vent souffle toujours aussi fort. Tout le groupe est d’accord pour rester dans le sud. C’est donc vers Zagora que nous nous dirigeons. Les pilotes se rendent chez Gordito, ils ont tous quelque chose à réparer sur leur véhicule. Nous nous retrouvons pour déjeuner chez « Omar ». Il est 14h30 quand nous démarrons en direction de Merzouga. Nous083 empruntons l’itinéraire stabilisé. Nous atteignons le bivouac dans les dunettes vers 17h45. Le vent a cessé, le ciel est bleu, le temps est idéal.

Nous éprouvons sûrement le besoin de parler, d’échanger, de rire, nous veillons jusqu’à 23h30.

Distance parcourue : 278 kilomètres

Altitude : 672 mètres

Température : 24°

GPS : N 30 38 256  W 4 45 102

 

Mardi 12 mars 2013

Le thermomètre indique 13° ce matin à 6h45. Le soleil brille. Il est 8 heures quand les moteurs se font entendre. Cette fois, nous ne passons pas par Tafraoute mais nous tournons à droite après le lac Maider. La piste est sablonneuse mais roulante et très agréable. Nous atteignons ainsi Er Remlia après avoir passé facilement l’oued. Nous avons un peu jardiné à l’entrée du 139village, une barrière se trouvant en travers de la piste…Er Remlia (traduction française : endroit où il y a du sable) est située au confluent du Rhéris et du Ziz. Le Rhéris descend des reliefs du nord et apporte le sable qui s’accumule dans l’oasis.

Avant Ouzina, nous faisons une courte pause à l’auberge « Porte de Sahara » afin de saluer Mustapha et son frère.

Le parcours se poursuit par Taouz et enfin Merzouga. Il est l’heure de déjeuner, c’est à l’ombre d’un énorme tamaris qui borde la piste que nous pique-niquons. La température est de 27°. Nous nous arrêtons à Merdani, le village abandonné. Seules trois familles y vivent encore. Enfin, nous entrons dans l’erg….. Tout se déroule le mieux du monde. Il est 17 heures, le moment idéal pour les balades à dos de dromadaire. Nous001 croisons plusieurs caravanes venues chercher le calme !!!!Je ne suis pas sûre que les 4x4 soient appréciés de ces méharistes. A la sortie de l’erg, nous rencontrons un groupe de quads et de RZR français, escortés d’un hélicoptère et d’une assistance importante.

Il est 18h30 quand nous atteignons la palmeraie Hassi Tharemt.

Distance parcourue : 198 kilomètres

Altitude : 884 mètres

Température : 24°

GPS : N 31 23 910  W 3 48 380

 

Mercredi 13 mars 2013

Le soleil est déjà là à 6h45. Le thermomètre affiche 17°, le groupe se réveille.

Nous quittons le bivouac une heure plus tard. La piste est roulante et très agréable. Nous traversons plusieurs petites palmeraies, c’est très sympa. Il fait 32° quand nous atteignons la ville.

174Après avoir effectué le ravitaillement habituel, nous nous dirigeons vers Goulmima par le bitume. A partir de là, nous suivons le Rhéris (et oui, toujours lui !). Nous progressons dans des gorges splendides. Les paysages sont magnifiques. Cet itinéraire nous mène à Aït Bou Akkou en passant par Amellago. Là, commence la piste qui conduit à Tana, entouré de verdure, connu pour ses nombreuses aires de battage. Le parcours est caillouteux, même cahotique mais il faut bien avancer ! Nous franchissons le Tizi Tagountsa situé à 2300 mètres d’altitude et deux kilomètres plus loin nous arrivons au tunnel hélicoïdal du même nom. Sa184 particularité est de revenir par l’intérieur de la montagne sous la piste. Il fut construit par le Génie Militaire en 1933. De cet endroit, on peut admirer un panorama exceptionnel sur toute la plaine d’Ikhf Amane. La descente est vertigineuse, mais la piste ne pose aucun problème. Nous retrouvons le bitume pour atteindre Ksar Agoudim.

Le vent s’est levé, il souffle avec force. Le bivouac sauvage est compromis pour cette nuit, car les endroits abrités sont plutôt rares. Il est décidé de rejoindre une auberge…Ce sera « La Kasbah Dounia » sur la route entre Errachidia et190 Rich. L’accueil y est chaleureux, les chambres correctes, et le diner copieux et très bon. C’est la dernière soirée avec nos « nouveaux amis ». Ils entament la remontée demain, le ferry est pour le 16 mars

Distance parcourue : 360 kilomètres

Altitude : 1288 mètres

Température : 15°

GPS : N 32 15 072  W 4 23 309

 

Jeudi 14 mars 2013  

Le vent a faibli durant la nuit. Tout le groupe se retrouve pour le petit déjeuner. Nos amis rencontrés à Merzouga nous quittent. Ils remontent vers le nord… Nous avons passé avec eux de très bons moments et nous espérons pouvoir repartir en leur compagnie. Ce ne fut que du plaisir.

Il est 9h30 quand les quatre équipages restants quittent la « Kasbah Dounia ». Le thermomètre indique 16°, le ciel est bleu et le soleil brille.

193Etant près de Rich, nous essayons le parcours préconisé par monsieur Gandini dans son guide. La route suit la vallée de l’assif n’Zaouit jusqu’à Sidi Hamza. Nous longeons le cours d’eau et ses jardins. A partir du village de Imi n’Tark, nous progressons sur une piste agréable avec de très jolis paysages. Nous franchissons un col situé à 1685 mètres d’altitude : le tizi Tachiouine.

Nous retrouvons le bitume un kilomètre avant Sidi Hamza. Après la sortie du village, la piste longe l’akka n’Ourlift, bordé par le djebel Afadal (2745 m). Puis, c’est la traversée d’importantes203 zones de cultures. Les bourgades se succèdent, Idalioun, Aït Yakoub,Tinoumouch et Tahiant où nous devons quitter la terre ferme pour rouler dans le lit de l’oued et, ce, jusqu’à Ksar el Bordj (8 kms environ). Tout le long, des séguias récupèrent l’eau pour arroser les jardins. Nous atteignons ainsi la route Rich-Imilchil et c’est par une petite route sinueuse qui suit le Ziz (et oui encore lui !) que nous nous dirigeons vers Agoudal. De là, deux itinéraires débutent. Un qui mène à Aït Hani et Tinerhir par les gorges du Todgha, l’autre qui conduit à Msemrir puis Boumalne par la vallée du Dadès. Le premier parcours étant maintenant bitumé, nous optons pour le deuxième. La piste est détrempée et boueuse. De nombreuses 212plaques de neige fraiche recouvrent les bas côtés. Peu avant le tizi n’Timedouine, l’enneigement est tel qu’il est impossible d’aller plus loin. Une autre piste en contrebas parait accessible. Nous descendons en hors piste. Nous pensons avoir évité le pire mais que nenni !!! Le devers est tel que nous reculons tous, à la recherche d’un endroit pour faire demi tour.

Nous redescendons jusqu’à l’auberge Aloutif « Chez Bassou »Le gîte est accueillant, les propriétaires gentiment nous allument le poêle. Nous dinons légèrement, la fatigue causée par les émotions a eu raison de nous. Quelle journée !!!216

Distance parcourue : 205 kilomètres

Altitude : 2574 mètres

Température : 4°

GPS : N 31 58 569  W 5 34 421

 

Vendredi 15 mars 2013

3° au réveil, c’est peu !!! Heureusement le soleil est présent mais un petit vent frisquet se fait sentir. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, personne n’a souffert du froid pendant la nuit. A Agoudal, nous prenons le bitume en direction d’Aït Hani et Tamtatouche. Cet itinéraire, nous l’avons parcouru plusieurs fois lorsqu’il était encore en piste. Les paysages sont toujours aussi beaux mais le charme a disparu. La route surplombe des à-pics de falaises dépassant les 300 mètres. Après avoir franchi le col tizi n’Tighighouzine situé à 2685 mètres d’altitude, nous descendons vers la plaine où se trouve l’embranchement pour les mines de sel. Les gorges du Todgha restent majestueuses. Nous progressons dans un étroit défilé de quelques dizaines de mètres de large, taillé par les eaux du torrent dans les assises calcaires de la montagne, aux parois verticales de près de 300 mètres de haut.

225 1Avant d’atteindre Tinerhir, nous avons la chance de profiter d’un des plus beaux paysages du Maroc : en dessous de nous, la superbe palmeraie, en face, une série de ksour et de kasbahs, en partie désertés. Nous en profitons pur ravitailler tant en gasoil qu’en alimentaire. 11h45, nous redémarrons vers Alnif. Nous déjeunons près d’une petite palmeraie avant d’atteindre le village. Nous continuons jusqu’à Achbarou où nous empruntons une piste sur la droite qui nous conduit au Foum El Mahrech entre les djebels El Mrakib el Mahrech.

Il est 17  heures, nous nous arrêtons à l’auberge « Oasis Maharech » tenue226 par les frères Akharbouch. Nous constatons que des changements importants ont eu lieu. Chaque chambre possède sa salle d’eau particulière construite dans une tourelle rajoutée. Le tout est très beau. Nous sommes accueillis par Brahim qui nous offre le thé de bienvenue. Nous nous installons dans la cour intérieure pour diner et passer la nuit.

Distance parcourue : 275 kilomètres

Altitude : 666 mètres

Température : 23°

GPS : N 30 45 616  W 4 33 800

 

Samedi 16 mars 2013

 Lever à 7 heures sous un ciel brumeux mais le soleil ne demande qu’à percer. Le thermomètre affiche 18°. Les 4 véhicules démarrent deux heures plus tard avec pour but, faire la boucle autour de la passe Mahrech. Après avoir longé la montagne, nous jardinons un peu pour trouver le passage qui nous fait traverser l’oued. Le projet initial est vite abandonné, je pense que nos coéquipiers sont en manque de motivation !!! Nous rejoignons Er Remlia et 243prenons la direction de Taouz. Il est midi, c’est dans l’erg Ouzina que nous déjeunons. C’est la première fois que nous franchissons ces dunes. De belles descentes se présentent à nous, je trouve que c’est très agréable et ça change un peu. Une pause à l’auberge « Porte de Sahara » s’impose. Notre ami Mustapha nous offre le thé de l’amitié. Nous bivouaquons dans l’erg Chebbi. Ce soir, la lune est voilée, les étoiles se font rares.

Distance parcourue : 162 kilomètres

Altitude : 759 mètres

Température : 24°

GPS : N 31 12 691  W 3 59 601

 

Dimanche 17 mars 2013

Ce matin, à 6h45, le ciel est nuageux et le thermomètre indique 14°. Il est260 8h45, nous quittons les lieux pour traverser l’erg Chebbi. Le sable est porteur, tout le monde progresse au même rythme. Nous atteignons Merzouga juste pour déjeuner chez Youssef. C’est toujours un régal pour les papilles. Nous avons le temps d’aller voir les peintures rupestres près de Taouz, de l’autre côté du Ziz.  Nous rencontrons Mohamed,  guide dans le secteur. Il nous accompagne à un premier endroit, où effectivement, on distingue très bien les différents dessins d’animaux (GPS N 30 54 605  W 4 02 258). Nous continuons en direction de Jdaïd. Nous ne270 1 connaissions pas cet itinéraire pour rejoindre la piste qui mène à Remlia mais il est intéressant et agréable. Il permet de se rendre à l’auberge « Porte de Sahara » par les dunes. Puis, c’est le retour vers Merzouga et « La Caravane » où nous dinons et passons la nuit.

Distance parcourue : 155 kilomètres

Altitude : 764 mètres

Température : 27°

GPS : N 31 12 925  W 4 00 087

 

Lundi 18 mars 2013

C’est par un beau soleil et un ciel tout bleu que nous nous levons. Il est 7h30 et le thermomètre affiche 19°. Quel bonheur de prendre son petit déjeuner, face aux dunes ! Il est 10 heures, nous démarrons. Aujourd’hui, le sable doit être moins porteur  car on éprouve quelques difficultés pour grimper certaines côtes, on est obligé de chercher des passages plus faciles d’accès. C’est la première belle journée vraiment estivale, il fait chaud. Nous  déjeunons au sud sur la piste qui contourne l’erg. Nous nous145 2 installons à l’ombre d’un tamaris, ils sont nombreux et feuillus à cet endroit. La dernière bouchée avalée, nous prenons la direction de Merdani, le village abandonné puis celle de  notre palmeraie. C’est   là en effet que nous installons le bivouac. La température est douce. Nous passons une très bonne soirée.  

Distance parcourue : 124 kilomètres

Altitude : 885 mètres

Température : 26°

GPS : N 31 23 911  W 3 48 381

 

Mardi 19 mars 2013

Le thermomètre affiche 17° ce matin à 6h45, le soleil brille et le ciel est bleu. Nous empruntons un nouvel itinéraire pour rejoindre Erfoud. Au début, nous progressons sur la piste d’Errachidia que nous connaissons.  Nous atteignons ainsi le poste militaire de Bou Klil dominant le grand cirque d’Hassi Beraber. Ensuite ce sont les trois failles qui se succèdent à quelques kilomètres d’intervalle. La dernière et la plus impressionnante se trouve au waypoint : N 31 28 704 W 3 52 673. A ce jour, j’en ignore toujours l’origine. C’est peu après 306que nous innovons. La piste serpente le long de l’oued Zerzel, les paysages sont très beaux. Nous faisons une pause à la stèle  Citroën qui porte ces inscriptions : « Bouche Maurice 1898-1933 Ses amis et les établissements Citroën ». Celle-ci, en granit, commémore l’endroit où un chauffeur de camion, assurant le ravitaillement des colonnes mobiles et des postes, fut tué au cours d’une embuscade. Nous reprenons le bitume une douzaine de kilomètres au nord d’Erfoud. Avant l’hôtel « Xaluca », nous trouvons une piste qui doit nous amener aux trois œuvres d’art réalisées,307 conçues et financées par un plasticien allemand du nom de Hannsjörg Voth. Nous commençons par l’ « Escalier Céleste », suivi de « La Spirale d’Or » pour terminer par « La Cité d’Orion ». Pour plus de détails, on peut consulter le site internet : www.hannsjoerg-voth.de.

Le retour vers Erfoud se fait par la route. Ce soir, nous allons au camping Tiffina situé à 7 kilomètres de la ville. Et là, oh surprise !! Les concurrentes du Rallye des Gazelles y font étape. Elles doivent commencer l’épreuve le lendemain.

Distance parcourue : 173 kilomètres

Altitude : 803 mètres

Température : 25°

GPS : N 31 22 882  W 4 16 349

 

Mercredi 20 mars 2013

023Soleil, ciel bleu et 21° au thermomètre ce matin, au réveil. Au programme de cette matinée, la traversée de l’erg Chebbi (et oui, encore !)…Le record est battu, nous avons fait le parcours en 2 heures. Le thermomètre affiche 30° quand on s’arrête pour déjeuner au « Dakar » chez Youssef. Après le repas nous nous positionnons sur une hauteur à côté de commissaires pour assister au départ du prologue du rallye. Ceux-ci nous donnent des explications sur le principe de ce genre de compétition. Les gazelles partent par groupe de 5, avec un parcours différent qu’elles doivent effectuer avec le moins de kilomètres possible et dans un temps imparti. Pas de GPS, juste une carte et de quoi calculer…C’est plus de la navigation qu’une course. C’est ce qui convient aux « filles », elles sont plus intellectuelles que les hommes, c’est bien connu !

Il est 18h30 quand nous arrivons au Tiffina.

Distance parcourue : 154 kilomètres

Altitude : 799 mètres

Température : 25°

GPS : N 31 22 882  W 4 16 348

 

Jeudi 21 mars 2013

Le thermomètre indique déjà 20° à 7 heures ce matin. Le ciel est bleu, les oiseaux chantent, la journée s’annonce bonne. Il est 8h45 quand nous quittons le camping. Nous remontons vers le nord par le bitume. Après Erfoud, nous progressons le long du Ziz, longé de palmeraies luxuriantes et bordé par endroits de falaises rougeâtres. Les paysages sont magnifiques. Nous atteignons ainsi Er Rachidia. Quelques kilomètres plus loin, nous apercevons sur la droite, la retenue du barrage Hassan ad Dakhil. De nouveau, nous longeons le Ziz, encaissé entre deux parois rocheuses de couleur rouge. Nous327 passons le tunnel du Légionnaire, percé en 1930, avant d’arriver à la hauteur de Rich. A partir de là, le paysage change, nous sommes dans une zone de plaines cultivées.

Nous passons Midelt et déjeunons face aux montagnes enneigées peu avant Zeïda. Nous rencontrons, peu avant Azrou, dans la forêt de cèdres plusieurs singes magots avec leurs petits. Ils ne semblent pas du tout gênés par le bruit des véhicules ! C’est à Meknès que nous empruntons l’autoroute qui va nous conduire à Moulay Bousselham. Nous nous installons au camping  « Flamants Loisirs » pour la nuit, mais nous profitons d’être au bord de l’océan pour déguster du poisson frais au restaurant « Izaguirre ». On n’y est jamais déçu.

Distance parcourue : 651 kilomètres

Altitude : 16 mètres

Température : 16°

GPS : N 34 52 524  W 6 16 856

 

Vendredi 22 mars 2013

336Nous ne sommes plus dans le sud, la température n’est que de 15° au réveil, et l’humidité rafraîchit l’atmosphère. Le ciel est gris et une légère brise se fait sentir. Il est 9h15, les véhicules démarrent. Nous traversons d’abord une immense et magnifique forêt d’eucalyptus, un peu souillée par tous les plastiques noirs qui recouvrent les cultures, mais il parait qu’ils sont biodégradables. Nous longeons ensuite l’océan atlantique et passons par tous les postes de surveillance, espacés les uns des autres de quelques centaines de mètres. La côte est très bien gardée à cet endroit. Cette région est appelée le « grenier du Maroc » car les cultures maraichères y sont abondantes. Nous atteignons ainsi Larache, sous une pluie fine et par une température de 12°! Après avoir effectué quelques courses, nous repartons. C’est sous les pins, sur un plateau, que nous nous arrêtons pour le338 pique nique. Nous n’empruntons pas l’itinéraire habituel, le passage trialisant est maintenant impraticable. Nous nous dirigeons plutôt vers la mer. Nous jardinons un peu, mais c’est la découverte ! L’environnement est très joli, les marocains sont d’ailleurs en train d’exploiter les possibilités touristiques en aménageant la côte. Nous renonçons plus loin au passage étroit entre les deux maisons et, c’est sur le bitume que nous atteignons Assilah. Nous dinons tous au « Sevilla ». Deux d’entre nous campent sur le parking du port, un couple s’installe à l’hôtel « Belle Vue Zilis ». Comme l’établissement est complet, nous dormons dans le véhicule.

Distance parcourue : 129 kilomètres

Altitude : 29 mètres

Température : 15°

GPS : N 35 27 899  W 6 02 178

 

Samedi 23 mars 2013

34711° au réveil, le beau temps est resté dans le sud…Après avoir pris le petit déjeuner à l’hôtel, nous retrouvons nos amis sur le parking du port. Ensemble nous quittons Assilah sous la pluie. Comme nous avons le temps, nous décidons de passer par Tanger et de prendre la route côtière. On connait un petit restaurant à la sortie de Ksar Sghir où la viande est excellente. Nous nous y arrêtons pour déjeuner. Les brochettes grillées sont effectivement très bonnes.

Nous arrivons à Tanger Port Med à 13h45 mais c’est seulement à 17 h que nous embarquons ! Que toutes ces formalités sont longues ! Le ferry appareille à 18heures.

Distance parcourue : 88 kilomètres

 

Dimanche 24 mars 2013

La traversée se déroule très bien, la mer est calme. « L’Excellent »arrive à Barcelone à 20 heures et une heure plus tard, nous quittons le port Vell. Nous nous arrêtons à La Junquera pour y diner. Puis, chacun rentre chez soi….à Béziers, Agde ou Sète en souhaitant se retrouver très bientôt pour un autre raid.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Danièle et Serge - Page

 horizondunes

Photos, vidéos, récits de voyages et raids 4x4, aventures, découvertes multiples, recettes de cuisine, vocabulaire,association.

Pages

Catégories

Archives

Hébergé par Overblog