Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

horizondunes

 

                                                         RAID IFNI

 

Samedi 30 mai 2009

 

Le groupe se rejoint à Librilla, village situé à quelques kilomètres après Murcia, vers 9 heures. Serge et moi étions partis la veille du Cap d'Agde.... Rouler de nuit ne nous intéresse pas du tout....Nous avons bien fait car nos compagnons de raid n'ont dormi que 3 heures alors que nous, nous avons passé une nuit presque normale dans le véhicule....Les effusions des retrouvailles sont brèves !! Nous ne nous attardons pas et reprenons l'autoroute vers Algésiras. Le ciel est brumeux, la température est de 24° mais le vent souffle fort...

L'employé qui nous a vendu les billets pour la traversée du détroit de Gibraltar, nous affirme que le ferry part à 15 heures.... C'est parfait, nous avons juste le temps d'atteindre le port....Eh là surprise.....plutôt désagréable, le bateau n'appareille qu'à 16 heures!!! Tout le monde a une petite faim.... Nous partageons, un cake, les yaourts.... Serge en profite pour établir une route en rentrant des points dans le GPS. Nous n'irons pas directement à Erfoud par le bitume, mais à partir d'Errachidia, nous emprunterons une piste qui nous mènera directement à La Caravane.

101 1564

La traversée se déroule bien. Je trouve que le ferry bouge beaucoup mais ......ça va!!!  A la douane, nous avons droit à une nouveauté.....Il nous faut passer dans un détecteur de « fièvre »!!!! La grippe porcine!!!! Et oui, on est dans un pays musulman!!! Je blague.

Nos montres sont mises à l’heure marocaine, c'est-à-dire  avec un décalage de deux heures.101 1566

Nous prenons l'autoroute jusqu'à Assilah et poursuivons par la route nationale. Nous traversons Larache et  décidons de nous arrêter au centre d'accueil de la Comarit. Le cadre est agréable, les tentes sont dressées sur la pelouse .... Le diner est le bienvenu.... Les keftas sont excellentes...Tout le monde ressent la fatigue du voyage… Bonne nuit!!!!

 

Kilomètres parcourus : 625

Altitude : 24 mètres

Température : 21°

WPS : N 35 09 704   W 6 08 569

 

  Dimanche 31 mai

6 heures 45, le ciel est couvert, le vent a cessé et la température est de 20°...... Le petit déjeuner avalé, chacun range son véhicule et fait les vérifications d'usage... Il est 8 heures15 et.....c'est le départ pour Errachidia par la route nationale. Nous passons par Ksar El Kebir, Souk El Arba, Sidi Kacem où nous faisons notre première pause "thé à la menthe". Ensuite nous traversons Meknès, El Haged et Azrou. Les maisons de cette ville, située à 1200 mètres d’altitude, ressemblent aux pavillons de la banlieue parisienne. ...De nombreuses cigognes y ont élu domicile. Toutes les cheminées sont occupées par les nids....La cité est connue pour avoir construit le premier lycée  marocain dès 1920. Le soleil est revenu, il est même chaud. Les montres indiquent midi, l'heure de déjeuner.

101 1567Nous allons dans une petite rôtisserie que Serge et moi connaissons déjà. Le repas y est excellent et pas cher du tout.  Puisque nous sommes à  une dizaine de kilomètres du Cèdre Gouraud, le plus vieux du monde, nous nous y rendons.....101 1569.Malheureusement, les singes magots ne sont pas là pour nous accueillir….et l’arbre est mort depuis quelques années, mais il reste le « squelette »!!!!! Nous empruntons une portion de piste dans la forêt pour rejoindre la route d'Errachidia. Du haut du col de Zad, situé à 1903 mètres, on aperçoit des névés sur les monts Ayachi.  Nous passons Midelt et suivons les gorges du Ziz, toujours aussi jolies, surtout en cette saison où les lauriers roses fleurissent 

 101 1570Arrivés à Errachidia, les pilotes font le plein de gasoil......Et dans une vingtaine de kilomètres, ce sera la première piste......Peu de temps après, nous nous installons au bord d'un oued, sur une plage sableuse, pour le premier bivouac.101 1572Le diner est vite avalé.....On a encore du sommeil à rattraper....et les choses sérieuses commencent demain. A 21h 30, tout le monde regagne son lit.

 Kilomètres parcourus : 545

  Altitude : 966 mètres

 Température : 32°

  WPS : N  31 48 006    W 4 06 416

  

Lundi 1er juin 2009

 Il est 6 heures 30, le soleil brille, la température est déjà de 25°, le vent se lève, nous aussi..Le petit déjeuner avalé, le matériel rangé....notre motard enfile son uniforme et  enfourche sa moto et   c'est le départ. Il est 7 heures 45. La piste est sympa, tantôt caillouteuse, tantôt sablonneuse..101 1573..Des passages de tizi  étroits avec de superbes panoramas l'agrémentent.... Nous faisons une halte dans une palmeraie où des femmes viennent s'approvisionner en eau. Il fait chaud, la température est de 30°....

101 1575.Nous arrivons à la Caravane à midi... Les hommes déchargent les véhicules....et nous dégustons une salade marocaine et le rituel thé à la menthe....Il faut prendre des forces....les dunes nous attendent...Notre motard décide de laisser sa moto....Il prend le volant du L 200.... Le sable est assez porteur....Tout se passe bien... Il y eut quelques plantages mais rien de sérieux… Les hommes sont contents. Ils ont fait joujou avec les pelles et les sangles !!!!! Nous traversons allègrement l'Erg Chebbi d'Est en Ouest...

101 1579. Nous voulions nous désaltérer dans une  buvette installée dans une des sept oasis...mais aucune n’est ouverte. C'est à Merzouga que nous nous asseyons à la terrasse d'un café pour savourer un coca cola bien frais. Nous revenons à l'auberge par la piste qui longe l'Erg. Le soleil couchant donne au sable des couleurs variant du jaune à l’orange en passant par l’ocre. Le relief ressort, c’est magnifique !!!

101 1583La douche est appréciée par tous....La température est très agréable et nous dinons sur la terrasse...La tajine est délicieuse, tout le monde se régale....101 1587-copie-1Comme d'habitude, les percussionnistes nous jouent de la musique berbère....C'est super!!! Cependant, nous ne tardons quand même pas à regagner les chambres, la journée a été longue. Et le raid ne fait que commencer !

 

Kilomètres parcourus : 179

Altitude : 751 mètres

Température : 40°

WPS : N 31 12 927   W 4 00 091

 

 Mardi 02 juin 2009

 

7 heures, tout le monde est levé... et on se retrouve autour de la table pour le petit déjeuner. Le ciel est bleu, le thermomètre affiche 30°.... Les pilotes remplissent les réservoirs d'eau, vérifient les niveaux des véhicules, nettoient les pare brises  et....c'est le départ pour traverser l'Erg Chebbi du Nord au Sud. C’est une première car nous ne l'avons jamais fait.Il est 8h30....ou plutôt 9 h 30 car l'heure a changé aujourd'hui.DSC00038 Les premières dunettes sont franchies sans problème... Mais, mais le Toy de notre ami sétois cliquète du côté droit.... Le mécano du groupe examine le 4X4, le verdict tombe.... C'est le soufflet de cardan qui a craqué... Toute la graisse s'échappe. Il est hors de question de continuer ainsi dans le sable.... On regagne la piste... A Merzouga, garés à l'ombre d'un hôtel, une réparation provisoire est effectuée en espérant atteindre  Zagora. On remet de la graisse et colmate la brèche en entourant le soufflet avec du scotch américain.

 101 1591Une heure plus tard, nous repartons mais nous avons pris soin de commander un cardan à Mohamed Gordito, le « chouchou » des quatrequatreux  La piste nous conduit à Taouz puis Ouzina.... Nous avons projeté d'emprunter la piste qui longe la frontière algérienne....Il y a longtemps que nous ne l'avons pas faite...A notre surprise, nous passons par un poste militaire ...Il n'existait pas quatre  ans auparavant...Les soldats présents nous informent que nous sommes sur une piste interdite!!!!!!....Ils nous indiquent l'itinéraire à suivre pour rejoindre la  principale...Nous tentons le passage sur l'autre rive de l'oued....Là, c’est une partie trialisante.....mais  la sortie reste introuvable...Il est 13 heures et la faim se fait sentir. Par chance, un duo d’  arbres suffisamment hauts nous font assez d'ombre pour se poser et déjeuner.... Deux militaires viennent nous rendre une petite visite et voyant qu'on avait pas mal jardiné, ils nous proposent de nous accompagner pour la traversée du Ziz..Je fais remarquer à Serge que j'entends un cliquetis bizarre à l'avant droit de son Toy!!!!....Aucune inquiétude ne se lit sur son visage!!!! Pourtant, j'insiste!!!!   Après Er Remlia, nous suivons le tracé qui doit nous emmener à la passe Mahrech....

101 1593Serge voit une piste qui grimpe vers la montagne... Il n'hésite pas, le GPS indique que le point est dans cette direction.... Pas de chance, on arrive dans un cul de sac!!!Nous reprenons la piste le long de l'oued et atteignons l'auberge de Brahim et Ali. Nous nous désaltérons et décidons de rouler encore un peu. Cependant, je parle à notre mécano du bruit qui m'inquiète!!! Il regarde et là aussi le verdict tombe.......La maladie est la même quepour l’autre 100. Est-ce contagieux??? Serge avait pris soin d'emporter un soufflet de rechange. Mon pilote est un peu contrarié mais il peut me remercier......Là aussi, cela aurait pu être pire !! A la suite de ces  incidents, deux cardans sont commandés à Momo.La réparation faite, il est trop tard pour continuer et…..à la grande satisfaction de notre motard…

101 1596on passe la soirée à l'auberge autour d’une délicieuse tajine. On ne s’en lasse pas !!!!La journée a été fertile en……..ennuis mécaniques.  La nuit sera bénéfique pour tous !!

 

 

 

Kilomètres parcourus : 135


 Altitude : 650 mètres

 Température : 38°

  WPS : N 30 45 607  W 4 33 814

  

Mercredi 03 juin 2009

 

Le petit déjeuner est prévu pour 7 heures 30.... La nuit a été bonne.La journée s'annonce idyllique... Le ciel est bleu,  la température est de 30°. A 8 heures 30, les véhicules et la moto s'ébranlent, direction Zagora. La piste est tantôt pierreuse, tantôt sablonneuse avec des passages sympas. Nous passons le contrôle militaire de H'Zguilma . Les fiches administratives données, nous déjeunons dans la palmeraie située derrière le fort..... Nous ne faisons pas la piste prévue qui devait nous mener à Tamegrout, car les réservoirs se vident et la peur de manquer de carburant fait que nous nous dirigeons vers Tagounite où il y a une station service.  Heureusement un militaire du fort Tafenna nous accompagne.... Nous traversons la magnifique palmeraie de Nesrate. Il n'est pas facile de s'y diriger et sans notre guide, nous aurions perdu du temps. Les réservoirs remplis, nous arrivons à Zagora, au camping Oasis Palmier vers 16 heures 30 ....Je commande le couscous pour le soir et nous repartons en ville. 

 101 1599 Les banques sont fermées....Personne n’a changé d’Euros depuis notre arrivée sur le sol marocain et ce n’est pas encore aujourd’hui que nous aurons des dirhams....Mohamed nous attend.  Certains vont à l'hôtel Zagour, les autres dorment au camping, mais nous dinons tous ensemble....Le couscous est délicieux surtout accompagné d'un bon rosé bien frais.... 

 

  Kilomètres parcourus : 243

  Altitude : 626 mètres

 Température : 36°

  WPS : N 30 19 428  W 5 49 758

 

Jeudi 04 juin 2009

 La nuit a été plus fraiche que prévu, on a tous bien dormi... Nous retrouvons les copains devant le marché... Les hommes vont chez leur mécano préféré....après être passés à la banque. Ouf ! On va pouvoir enfin faire des emplettes !!Les femmes font les courses et attendent les pilotes à la boutique "la Rose des Sables", un verre de thé à la main. Le soleil chauffe, la température est déjà de 31°. Nous faisons un arrçet photo devant le panneau "Tombouctou"

101 1604et empruntons la piste sur la gauche à la sortie de Zagora. Elle n'est pas très jolie mais c'est mieux que le bitume.La deuxième partie de cet itinéraire est beaucoup plus attrayant... Elle nous emmène le long de palmeraies toutes plus belles les unes que les autres...

101 1603Nous commençons par longer un oued, puis passons par un col. Au loin, on distingue plusieurs gîtes d’extraction de barytine. Ensuite, nous traversons Nesrate et rejoignons le bitume une dizaine de kilomètres avant Mahmid.... Là, nous nous arrêtons  pour nous désaltérer à la terrasse d’un café....Il fait très chaud...38°!!!!Après avoir roulé peut-être deux kilomètres sur la piste sablonneuse, les plantages commencent. Les désensablages s'avèrent difficiles!!!!

101 1622Mais la sangle kinétic est très efficace....Serge est inquiet... Il entend son cardan cliqueter surtout au démarrage. La piste est agréable, sablonneuse et coupée de dunettes  juste de quoi mettre se en appétit pour demain!!! A 17 h15 on se trouve à l'Oasis Sacrée....et le bivouac y est installé à l'abri du vent.

 

Kilomètres parcourus : 175

  Altitude : 523 mètres

 Température :39°

  WPS : N 29 52 782 W 6 07 227

 

Vendredi 05 juin 2009

6 heures 45, Serge qui se charge de réveiller le restant de la troupe... Le thermomètre indique 24°, le ciel est bleu et juste un soupçon d'air nous effleure. C'est agréable!

Comme tous les matins, chacun vaque à ses occupations. Serge rouspète parce que la vaisselle n'a pas été faite la veille......En ce qui me concerne, la soirée est faite pour décompresser......et se décontracter.

Il est 8 heures, Le départ pour les dunes de Chegaga est donné. 101 1611 Notre motard se défoule en roulant à vive allure dans le sable. Il est obligé de s’arrêter souvent pour attendre les véhicules qui progressent, certes, mais beaucoup plus lentement que lui

Le cardan du 100 est de plus en plus bruyant!! L’Erg se traverse bien, le sable est porteur.... Il fait chaud .... Au détour d'une dune, Serge crève à l'arrière droit. La roue est changée rapidement... C'est le premier incident de la journée....Peu avant midi, Serge n'arrête pas de s'ensabler!!!! Ce n'est pas dans ses habitudes !! Il y a surement un problème ??? Il roule en deux roues motrices....La raison est simple. Son cardan a explosé.101 1621


Notre mécano le change pendant la pause déjeuner...

Dans le désert, l'ombre est rare, et la température est de 40°.  

Le vent s'est levé, le sable vole.... Ce ne sont pas des conditions idéales pour ce genre de réparation.

Nous sortons du cordon pour traverser le lac Iriki.

 C'est la journée catastrophe.C'est à ce moment que le pilote de l’autre 100 s'aperçoit que son tirant de pont est défaillant!!!! Ca continue!!!Nous rattrapons une des pistes nous menant à Foum-Zguid en se dirigeant au Cap.....à travers des champs de cailloux.... La piste que nous empruntons est celle que nous appelons "orangina" tant elle secoue, c'est une horreur. Nous arrivons à destination à 20 heures....101 1627


La première chose à faire est d'aller à L'Auberge Iriki pour le diner et les chambres. Les pilotes se rendent chez le garagiste pour la réparation des pneus et du tirant de pont.....



Kilomètres parcourus : 121

 Altitude : 622 mètres :

Température : 38°

WPS 0 04 672  W 6 52 198

 

Samedi 06 juin 2009

La nuit a été bonne mais courte!!!!!.... Le vent souffle mais le soleil brille et chauffe déjà, le thermomètre indique 28°...A 9 heures, nous quittons l'hôtel pour l'approvisionnement au centre du village.... Il est 9h 30, nous partons...... La route serpente entre la montagne et la palmeraie. Le paysage est splendide.

101 1628A  quinze kilomètres de Foum-Zguid, nous empruntons sur la gauche, la piste de Tazenackt.... Les oueds que nous traversons ont été ravinés par les pluies hivernales.... Nous quittons cet itinéraire pour nous diriger vers Akka Igherm... La piste a été bitumée  sur quelques kilomètres. Ensuite, le chemin est monotone, mais au loin, on devine des palmiers.... Nous roulons au fond d'un oued au milieu d'une palmeraie.Le site est magnifique.

Au détour d'un méandre, on a l'agréable surprise de découvrir que nous sommes au croisement des deux oueds (un d'eau salée, un d'eau douce) situé à deux kilomètres de Tissint.Après douze kilomètres de101 1629 bitume, nous prenons une piste sur la droite qui doit rejoindre celle du Paris Dakar.....Ce n’est pas celle que je préfère, loin de là, mais c’est le seul itinéraire pour rallier Tata ou Akka. Le début se passe bien. La suite devient plus scabreuse.... La piste choisie figure bien sur les cartes mais plus sur le terrain...Le sol est couvert de grosses pierres rondes. C’est incroyable de voir comme les pierres prolifèrent dans ce pays !!On progresse très lentement... Serge n'apprécie pas du tout. Il décide d'aller rejoindre une autre route connue de nous, mais située à une dizaine de kilomètres du point où nous sommes.....Nous nous dirigeons au cap......entre les cailloux, les collines, les pierres....et tout ça sous un soleil de plomb....La piste atteinte, nous roulons tranquillement.  Le premier poste militaire se passe sans problème après avoir échangé quelques banalités avec le soldat. Au deuxième, on patiente au moins quarante cinq minutes avant d'avoir l'aval du Commandant... Mais le 100 de notre Sétois ayant une importante fuite de graisse au cardan remplacé par Momo, on propose de faire réparer chez le mécano bien connu à Tata...Si vous avez besoin d’un bon mécanicien au Maroc, vous pouvez vous adresser à notre Chef. Avec son HDJ 100, il lui en faut un dans chaque ville !!!Notre sétois va directement au garage.  Nous, nous allons à l'hôtel Renaissance.L'air devient meilleur, nous prenons l'apéritif sur la terrasse. Pour changer, une tajine keftas nous est servie. La journée a été éprouvante aussi bien pour les véhicules que pour nous..... La fatigue se lit sur les visages. Bonne nuit à tous.

 Kilomètres parcourus : 248

Altitude : 698 mètres

 Température 34°

WPS  N 29 44 620   W 7 58 420

 

Dimanche 07 juin 2009

8 heures, le soleil brille, le mercure est monté à 28°, le petit déjeuner est servi...Le réveil est difficile.... Il est 9H30, les 3 véhicules et la moto démarrent pour 60 kms de bitume.

Juste après Akka, nous tournons à droite. La route longe et domine la superbe palmeraie.101 1639


Nous traversons plusieurs oueds bordés de palmiers, de lauriers roses..... Le site est très joli... Nous poursuivons notre itinéraire jusqu'à l'oasis où Serge et moi avons l'habitude de déjeuner... Il n'est que 11h 45 mais c'est le seul endroit ombragé et accueillant. Le thermomètre affiche 38°...101 1645

En sortant de ce lieu parasidiaque, nous passons le foum.... la piste est caillouteuse, secouante. Nous aurions dû rester de l'autre coté de la montagne, mais  on y est, on continue .... Peu importe, nous retrouvons la bonne piste qui atteint la route Foum-El-Hasn-Ait Herbil. Il fait chaud, on s'arrête pour déguster un café préparé gentiment par Serge!!! En soulèvant une pierre plate on a une  surprise! Que voit-on??? un énorme scorpion noir d'une longueur de dix centimètres au moins...101 1648


Jamais on n'en avait vu un aussi gros!!!!

L'heure avance et il faut songer au bivouac. Le vent s'est levé, il souffle même très fort!!!Les endroits abrités se montrent rares. Un marabout entouré d'un cimetière se présente devant nous.... Nous garons les véhicules et scrutons les lieux. Nous ne voyons pas de scorpion mais un énorme serpent....101 1652

 Ce n'est pas fini. A coté dans un seau rempli d'eau, se trouvent deux rats morts!!!!!! Nous restons perplexes .....et préférons repartir vers d'autres endroits plus accueillants... Une vingtaine de kilomètres avant Assa, nous trouvons une petite palmeraie au sol sablonneux (pour les tentes, c'est indispensable!) et aux arbres suffisamment touffus pour nous abriter du vent....Au menu de ce soir, ce sera omelette aux pommes de terre La température a baissé, la petite laine est de rigueur....

    

Kilomètres parcourus / 247

Altitude : 327 mètres

Température : 28°

WPS  N 28 40 172   W 9 20 651

 

 

Lundi 08 juin

7 heures 30, Serge bat le rappel!!!!Pourtant, personne ne nous attend.... on n'a aucune obligation de kilomètres......ce sont les vacances.... Le vent souffle toujours un peu, le thermomètre n'affiche que 23°....

Il est 9 heures, les véhicules démarrent en direction d’ Assa...pour l'approvisionnement en gasoil, et en produits alimentaires.

Une heure plus tard, nous empruntons la route de Zag pendant neuf kilomètres, puis nous bifurquons à droite pour prendre la piste qui va nous emmener  à Tan Tan. La piste est tantôt caillouteuse lorsqu'elle passe entre les montagnes, tantôt sablonneuse quand elle passe dans le lit du Draa. Nous nous arrêtons à l'ombre d'un gros tamaris pour déjeuner.101 1657


Un autochtone et ses enfants nous tiennent compagnie....Le troupeau de chèvres ne tarde pas à arriver aussi. La suite de la piste nous conduit le long du fleuve asséché. Sous un arbre, nous rencontrons un varan d'environ un mètre de long...101 1665


La température est beaucoup plus fraiche, il ne fait plus que 24°....et le vent souffle toujours aussi fort. Nous voulions atteindre l'oasis aux grenouilles, mais il est déjà 17 heures 45 et il faut trouver un bivouac!!!! Ce sera  à côté d'un marabout,  abrité du vent par un bâtiment...Une charmante et jolie jeune fille accourt à notre rencontre et nous fait savoir que nous pouvons passer la nuit à l'intérieur. Elle nous explique que cette maison sert de gîte pour les travailleurs saisonniers et que tout le monde peut s’y réfugier. Nous  sommes ravis

Etant donné la température fraiche et le vent nous nous installons à l'intérieur pour diner. Ce soir encore, la veillée sera de courte durée!!! En levant les yeux au ciel, nous avons quelques inquiétudes concernant le temps pour demain!!!! De gros nuages noirs envahissent le ciel du côté de l'ouest, ce n'est jamais un bon présage.

    

Kilomètres parcourus : 177

Altitude : 233 mètres

Température : 24°

WPS : N 28 16 034 W 10 38 057

 

Mardi 09 juin 2009

Ce matin, la température est plus fraiche, le ciel est nuageux....On se rapproche de l'océan!!!! Le petit déjeuner avalé,  les affaires rangées, nous démarrons.

101 1671La piste est caillouteuse mais variée... Nous franchissons une montagne à la pente assez raide et surtout étroite ... puis une seconde  un peu moins pentue et enfin une troisième. Là, c'est la descente vers la plaine qui est un peu scabreuse, mais tout se passe bien. Nous avons pu observer les euphorbes piquantes sous lesquelles se cachent les écureuils de Barbarie, toujours en couple….

101 1674Les montagnes sont recouvertes d’une herbe courte, rougeâtre. C’est un plaisir pour les yeux !!Nous passons devant le magnifique cimetière maraboutique avec son arganier ancestral et son puits101 1676, puis nous atteignons l'oasis au milieu de laquelle coule un filet d'eau. On observe les grenouilles.Quelques kilomètres plus loin nous atteignons le canyon... La piste devient trialisante... Elle est plaisante car pas dangereuse du tout... Il faut prendre le temps et faire attention, c'est tout.

101 1685 C'est dans l’oued aux rives en terre rouge que nous déjeunons... La piste serpente le long du Draa entre les tamaris...Nous avons des difficultés pour trouver le passage sur l'autre rive... Au point donné, le motard s'élance  et....se plante au milieu de l’eau.Serge le sangle et hop, le sort .... Ce n’est pas ce qui est le plus facile. Nous rebroussons chemin et reprenons une autre piste qui nous ramène sur la route de TanTan. La piste pour le Cap Draa est en face de nous... Nous roulons vers le Fort Tafnidilt, qui date de l'époque du Protectorat...Le Ksar du même nom force l'admiration de tous par sa beauté...Un arrêt boissons s'impose.Certains voudraient bien y passer la soirée, Mais notre chef ne l'entend pas de cette oreille!!!! Il juge le prix de la chambre et du repas  trop élevé.

101 1706.Nous reprenons la piste pour chercher un endroit propice...à l'installation des tentes... Le vent souffle fort, le sable vole,....nous sommes contraints de revenir au Ksar. Une tajine keftas et une tajine au dromadaire nous sont servis.... avec un vin gris. C'est un régal pour tous.

 Kilomètres parcourus : 100

Altitude : 33 mètres

Température : 24°

WPS : N 28 32 758  W 10 59 583

 

Mercredi 10 juin 2009

Le réveil sonne à 7 heures!!!! Le vent souffle toujours et le ciel est gris.....Le thermomètre indique 19°!!!!!Notre motard, matinal, lave sa moto.....plutôt boueuse et en profite pour redresser sa jante légèrement tordue.Il est 8 heures quand nous prenons le départ..

101 1707.La Plage Blanche doit se passer quand la mer est basse. Magali nous a donné les horaires des marées. Nous sommes dans les temps. Un couple espagnol se joint à nous. Ils ont un Nissan Patrol ... Ils remontent en Espagne par Sidi Ifni... Ils sont seuls et désirent rouler  avec nous.101 1709Nous prenons la piste pour l'embouchure du Draa, puis passons au Cap Draa et longeons le littoral du haut de la falaise. Les pêcheurs sont au repos, la mer est mauvaise. Tant pis pour nous, il n'y aura pas de poisson au menu ce midi!!!! Arrivés au Fort Aoréora, construit lui aussi à l’époque du Protectorat, nous empruntons la descente qui nous conduit sur la plage... Le sable est mou, les pilotes dégonflent....Les trente kilomètres parcourus sur le sable sont idylliques...101 1726

On remonte là où les rochers pointus  réapparaissent..... Du haut de la grimpette un peu raide, on admire le panorama.... Nous longeons le littoral et c'est sur une crête que nous nous arrêtons pour déjeuner...Le vent est tombé. Subsiste juste une légère brise. Ensuite, la piste nous conduit de crique en crique, serpentant entre les collines plantées de figuiers de Barbarie. Nous atteignons l'oued Assaka... Le site vaut le coup d'oeil et une pause s'impose.Treize kilomètres avant Sidi Ifni, nous allons prendre la photo traditionnelle de l'épave d’un chalutier échoué sur la plage de galets.

 101 1728Le soleil est revenu!!! Nous nous approvisionnons en alimentation et en gasoil ...Nos amis espagnols nous quittent après nous avoir remerciés, une tasse de  thé à la menthe traditionnel à la main. Notre chef a même réussi à se faire offrir une pelle de désensablage !!!!!Nous reprenons le bitume en direction de Mirleft. Il est 19 heures 30. Il est temps de chercher et surtout de trouver un endroit pour passer la nuit.... Nous allons d'abord voir sur la plage de Legzira, mais le passage pour accéder au sable reste introuvable. C'est dommage car le site est superbe avec ses arches naturelles ...101 1733. Nous poursuivons donc notre route jusqu'à Aftess Rkount, petit port de pêche pittoresque. Nous nous installons face à la mer.. Nous nous endormons, bercés par le bruit des vagues.

 Kilomètres parcourus : 198

Altitude : 2 mètres

Température : 20°

WPS  N 29 30 299   W 10 04 558

 

Jeudi 11 juin 2009

En ouvrant les yeux vers 8 heures, nous avons la surprise de voir le soleil!!!! Le vent a cessé, la température est de 17°, la journée s'annonce des plus belles. Nous quittons notre petit port de pêche vers 9 heures et roulons sur le goudron jusqu'à Aglou, en passant par Mirleft.. La route est bordée de collines abruptes, garnies de figuiers de Barbarie. Nous atteignons ainsi Aglou, bourgade aux maisons blanches et aux volets bleus. Nous pénétrons ainsi dans le Parc National de Souss-Massa où se côtoient sangliers, chacals, ainsi que d'innombrables espèces d'oiseaux.

Nous empruntons la piste sablonneuse qui longe la falaise. Deux kilomètres plus loin, on s'arrête pour observer des grottes creusées dans la falaise.101 1738

 Ces cavités composées d'une pièce unique, fermée logent des pêcheurs. Mais la plupart sont achetées par des Européens, amateurs de pêche. Après la station radar  de la Marine Marocaine, on atteint  Issough, un village à flanc de  falaise.Puis, on arrive à Massa situé dan la vallée de l'oued du même nom où les cultures maraichères prospèrent...Nous sortons alors du Parc National .Passés de l'autre côté de l'oued, nous reprenons une piste toujours très sablonneuse. Nous avons la chance d'apercevoir des ibis chauves noirs. C'est une espèce en voie de disparition qui ne subsiste que dans cette partie du monde. C'est un animal carnivore. Il niche dans les falaises où il n'est pas dérangé. Lors d'un arrêt, nous entendons comme des coups de fusil??????...On fait encore quelques kilomètres .....quand un militaire nous fait signe de stopper!!! Que se passe-t-il??? Eh bien, tout simplement, l'armée fait un exercice de tirs .....et nous devons rebrousser chemin.....pour atteindre le point suivant par le bitume..101 1742.A Tifnit mignon petit village niché dans une anse, nous assistons à la rentrée des barques de pêche au port. Nous choisissons des merlans que nous cuisinera le seul "restaurateur" de la bourgade. Ce fut un délice!La mer a monté et il est impossible de rebrousser chemin. On progresse donc tantôt sur la plage tantôt sur les dunes .... jusqu'aux faubourgs d'Agadir. Nous bivouaquons sur le chemin d'Essaouira..... La mer est recouverte de brume.... on trouve un endroit pour passer la nuit après Aourir...L'air est très humide et il ne fait que 16°.....

Kilomètres parcourus : 258

 

 Altitude : 15 mètres

 

 Température : 19°

 

 WPS : N 30 32 190   W 9 41 866

 


Vendredi 12 juin 2009

 

C'est encore avec le soleil et une douce température que nous nous réveillons ce matin. Nous démarrons de bonne heure car nous allons jusqu'à Immouzer par la piste.....Ce n'était pas prévu au programme, mais comme il n'y aura sans doute pas d'escale à Essaouira.............nous avons le temps. Nous prenons la route jusqu'à Aghord et tournons à droite. Nous progressons sur le bitume  encore sur douze kilomètres. Ensuite, la piste devient très caillouteuse. La vitesse maximale est de 20 km/h... C'est une succession de petits cols et de chemins forestiers.101 1749La piste circule à flanc de ligne de crête plantée de thuyas, de lavande sauvage, de thym.  Sur les plateaux, on trouve des  champs d'amandiers. Nous grimpons jusqu'à 1350 mètres d'altitude, les panoramas sont magnifiques.

L'air est très chaud. Le thermomètre indique 37°!!!!Arrivés à Immouzer, nous nous dirigeons vers les cascades, à sec en cette saison.

Le site est grandiose.101 1752-copie-1 Malheureusement, la piste se termine et c'est sur le goudron que nous continuons. La route serpente le long d'une palmeraie encaissée. Le paysage est superbe. Nous atteignons ainsi le lac Moulay Abdallah 101 1759et roulons sur le barrage avant de rejoindre quelques kilomètres plus loin la nationale Agadir- Essaouira. Encore douze kilomètres et nous bifurquons vers Imsouane... Il est l'heure de déjeuner, et c'est sous un arganier couvert de noix que nous installons la table.101 1762

 La mer est proche, la température n'est plus que de 29°...L'après midi, nous longeons la côte en nous arrêtant dans de petits ports de pêche typiques. 101 1763Toutes les barques sont bleues, les cabanes, elles, sont de couleur bleue et blanche.

Serge a un petit souci de gasoil mais il pense en avoir suffisamment pour atteindre Essaouira. Comme nous sommes en avance, nous trainons un peu et cherchons des pistes autour de Sidi Kouaki.  Nous en trouvons une qui nous mène au phare du Cap Sim et c'est là que Serge choisit de tomber en panne de carburant !!!!..... Le chef se glisse sous le 4X4 pour transférer... la pompe ne fonctionne plus, le fil est sectionné.... Nous atteignons enfin le phare récemment repeint en vert et blanc, et là, surprise, que voit-on??? Des dunes!!! Mes coéquipiers ne font ni une ni deux, ils s'élancent......Je les attends un peu plus loin pour les photographier. Le HDJ de Julien pointe le bout de son capot sans problème....et passe allègrement…..Puis, j'aperçois l'avant du 100 de Serge….101 1767. ensablé!!!! Que se passe-t-il??? Il n'a pas tourné?????Bizarre, bizarre!!!

Après examen un peu plus approfondi, il s'avère que la rotule de direction est cassée en deux!!! C'est la catastrophe!!! On ne peut plus bouger...Je crois assister à un sketch avec De Funès (Serge) et Galabru. Je garde mon sérieux. Il y a des situations où il est préférable d’éviter le rire !!!!! Gardons notre sang froid et prenons les bonnes décisions.....Il fait doux, il n'y a pas de vent, l'endroit est idéal pour un bivouac....forcé.....

Pendant que les deux hommes démontent la direction, je remonte au phare pour capter du réseau téléphonique et essayer d'appeler notre mécano.... Je suis contente de voir arriver le L200 peu de temps après mon coup de fil.

Il prend la situation en mains, repart faire souder la pièce défaillante.....et revient pour effectuer la réparation. Le thermomètre indique encore 30° quand on se couche à 22 heures.

 

Kilomètres parcourus : 250


Altitude : 5 mètres


Température : 30°


WPS : 31 24.099   W 09 49.764


   

Samedi 13 juin 2009

 

Ce matin, une légère brise adoucit l'air matinal. Le ciel est brumeux et la température est de 29°. Le souci de ce matin est de savoir si le Toy va pouvoir remonter la pente sableuse???Et bien oui!!! On atteint le phare sans problème.... Trente kilomètres plus loin, on retrouve nos trois compères à l'hôtel "Vent des Dunes".... Ils terminent leur petit déjeuner .... J'en profite pour me doucher.... Que cela me semble bon!!! Il est 9 heures, nous partons tous à la station service pour les pleins de carburant et remettre un boulon à la crémaillère de la direction.....Une heure plus tard, nous quittons Essaouira sans avoir visité la cité qui vaut quand même le coup d'oeil.Quelques kilomètres après l'ancienne Mogador, nous empruntons la route côtière bordée de forêts de thuyas et nous nous dirigeons tranquillement vers Tanger. Midi arrive vite et on s'arrête à Khémis-Oulad-el-Hadj où nous dégustons de délicieuses keftas et tajines à la terrasse d'un restaurant local...101 1775.Lentement nous progressons et une vingtaine de kilomètres avant Oualidia, Serge s'aperçoit que le soufflet du cardan gauche côté boite de vitesse a éclaté .... La série continue!!!!! Maintenant, c'est sûr, les pistes, c'est fini!!!! Nous regagnerons Tanger par le bitume!!!.....Le chef habitué aux pannes de son Toy, n'est même plus contrarié...Nous traversons El Jadida, jumelée avec Sète... La ville est très jolie. La route qui longe  le  bord de mer ressemble à la promenade des Anglais de Nice. Après El Jadida, nous allons au camping "L'Oasis" à Dar Bouazza. L'établissement est récent. Tout y est neuf. Son seul défaut est d'être situé près de la route nationale. Mais le fait de dormir à l'intérieur du 4X4, élimine cet inconvénient

 Kilomètres parcourus : 395

Altitude : 27 mètres

Température : 25°

WPS : N 33 30 346  W 7 50 541

 

 Dimanche 14 juin 2009

C'est notre dernier repas sur le sol marocain!!!!! Les rues sont peuplées de promeneurs du dimanche. Il y a autant d'espagnols que de marocains..... Pour aller à Tanger, nous délaissons l'autoroute pour emprunter la route côtière...Le plein de gasoil effectué, nous allons faire un tour à la pâtisserie....Hum, que c'est bon!! Le "Marrakech" est au port. Peu de véhicules stationnent sur le quai.... Nous ne serons pas nombreux à faire la traversée.....101 1781.Nous embarquons vers 17 heures...et appareillons une heure et demie plus tard. Nous avons la chance d’avoir des cabines de deux, on a plus de place. Etant donné le peu de passagers, il n’y a qu’un seul service au restaurant.101 1787

 Chacun regagne sa couchette et s’endort…. bercé par les vagues……

Kilomètres parcourus : 386

Altitude : 5 mètres

Température : 25°

WPS : N 35 47 131  W 5 48 090

 Lundi 15 juin 2009

Le soleil ne nous quitte pas de la journée. Chacun occupe le temps à sa guise.

 Mardi 16 juin 2009

 Le ciel est toujours aussi bleu quand nous débarquons à Sète vers 11 heures 30. Pour une fois l’horaire a été respecté ! La douane se passe sans problème port.. Nous continuons jusqu’à Agde et c’est le moment de la séparation….. que je redoute toujours ! 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Published by Danièle - Page

 horizondunes

Photos, vidéos, récits de voyages et raids 4x4, aventures, découvertes multiples, recettes de cuisine, vocabulaire,association.

Pages

Catégories

Archives

Hébergé par Overblog