Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

horizondunes

7 véhicules 6 Toyota 2 HDJ100 2 HDJ80 1 HZJ80 1 KZJ90 1 Isuzu D-Max

14 personnes

 

Jour 1 et 2

Ce matin, ça y est, nous prenons la route pour la fameuse passe de Siga (Tunisie)10

Nous arrivons au Port de Marseille vers 9 heures. Nous rejoignons notre groupe et faisons connaissance. Le bateau ayant du retard, nous ne pouvons embarquer que vers 14 heures. Mais là, première frayeur, les dockers nous déclarent que les véhicules chargés sur le toit ne sont pas sûrs d’embarquer (c'est-à-dire tout notre groupe). Après maints palabres avec le responsable, nous avons enfin l’autorisation de monter à bord… Il nous faudra attendre encore une heure avant que le bateau n’appareille. Après une traversée sans histoire, nous atteignons le port de la Goulette à Tunis où nous débarquons à 9 h 30’. Nous sommes les premiers à sortir de la cale.  Après avoir fait les formalités douanières, nous quittons la zone portuaire en direction de Tunis afin de prendre l’autoroute : cap au sud. Nous rejoignons Matmata pour y passer la nuit. L’hébergement est de très bonne qualité.SIGA (22)

  GPS  N 33 32.809 E 9 57.278 

Arrivée 20h  

424 kms parcourus  

Temp. 20°  

Altitude 360m

 

Jour 3 : Départ Matmata à 9h

Aujourd’hui, nous attaquons les pistes. A Matmata se trouvent des maisons troglodytes que nous visitons. Puis, nous roulons jusqu’à Médénine où nous ravitaillons en nourriture, eau et gazole. Nous nous dirigeons ensuite sur Tataouine où nous devons récupérer les précieuses autorisations. Déception, nous devions prendre une piste à une dizaine de kilomètres mais celle-ci a été bitumée… Ce n’est finalement que 60 kilomètres plus loin que nous quittons le goudron.SIGA (9)

Cette fichue route nous ayant fait gagner du temps, nous décidons de « jouer » dans un cordon de dunes avant de s’arrêter pour le bivouac. Après quelques « plantages » nous stoppons à 5 kms de Remada vers  17 h. Nous nous couchons vers 21 h.108

GPS  N 32 20.659 E 10 25.406 


Arrivée 17h 


198 kms parcourus 


Temp. 33°

 

Altitude 409m

    

 Jour 4 : Départ de Remada à 8h 30’

Dès les premiers kms le D-Max fait des siennes. Il n’avance pas…Il ne prend que 1800 tours. On s’arrête, diagnostique : le filtre à air a été mal remis…Ouf. Arrivés à Remada, nous faisons les pleins complets de carburant. En effet, plus de possibilité de ravitailler avant 700 kms et que du sable… Nous quittons la ville vers 10 h. Quinze kilomètres plus loin, nous sommes arrêtés par un poste de contrôle militaire. Nous suivons ensuite une piste caillouteuse, puis une piste rapide et pour finir, la fameuse piste du pipe très rapide.

SIGA (9)Nous nous arrêtons près d’une colline pour déjeuner. Pendant cet arrêt, nous verrons passer le groupe « SudExpé » (environ une quarantaine de véhicules). Ils étaient avec nous sur le bateau. Après le déjeuner, nous reprenons la route euh pardon la piste. Quelques kilomètres plus loin, un camion est stationné et là, surprise, sa remorque a perdu un essieu qui a été se poser dans une ravine. Nous nous arrêtons pour voir s’ il a besoin de notre aide ? Nous ne pouvons rien faire pour lui. Le conducteur nous remercie chaleureusement (il va passer quelques jours sur place). Nous nous arrêtons vers 17 h. La nuit tombée, nous aurons droit à un magnifique ciel dégagé et étoilé. Avant de m’endormir, je rêve de la planète 4x4 où il n’y a pas d’écolo ou alors des « gentils », où les 4x4 roulent à l’air, où les ados ont le droit de conduire et où il existe toutes sortes de difficultés. Un rêve quoi !!!

 

 GPS Entrée de Siga 

   Arrivée 17h 

   238 kms parcourus 

 

 

Temp. 24° 

 

Altitude 315m

 

 

 

Jour 5 : Départ à l’entrée de Siga 7h

Aujourd’hui, 7h c’est le grand jour. Nous allons enfin attaquer la FAMEUSE PASSE DE SIGA. Face à nous, à environ 400m l’arbre qui balise l’entrée de la piste. Petit briefing, puis nous dégonflons nos pneumatiques à 800 grammes. Les véhicules s’élancent pour cette fameuse traversée en faisant bien attention de ne pas trop se « louper » sur le passage des dunes afin d’éviter les plantages  et de labourer la trajectoire.

SIGA (133)Par endroit les passages sont délicats, nous progressons. Il ne s’agit pas de gagner le « Dakar ». Le meilleur véhicule ou le meilleur pilote est celui qui PROGRESSE… Après avoir treuillé l’Isuzu, nous entendons par la VHF que le 90 a des problèmes. Celui-ci ayant décollé sur une crête a tapé de l’avant et un bruit inquiétant s’est fait entendre. Démontage du pont, diagnostic : pont arrière cassé. Pour lui, Siga c’est fini. Impossible de continuer. L’Isuzu n’ayant pas trop confiance préfère renoncer et accompagnera le Toy par la piste jusqu’à Ksar Ghilane. De là, le 90 et le D-Max peuvent rejoindre la palmeraie. Après leur avoir dit au revoir nous repartons  à 5 véhicules. Nous ne nous sommes pas encore restaurés cela sera chose fait très rapidement chacun ayant ouvert une boite de salade. trente minutes après nous repartons. Nous progressons dans les dunes avec grandes difficultés et nous n’en sommes qu’au début !!!

266Après avoir « escaladé » un premier cordon de dunes, nous nous trouvons au sommet où une descente vertigineuse et abrupte nous attend. Certains copilotes préféreront descendre à pied… Arrivé en bas, un véhicule a déjanté. La réparation effectuée, nous continuons pendant une heure et nous nous arrêtons pour le bivouac. Il est 18h.

 

Arrivée Siga 18h

  10,860 kilomètres parcourus

   Temp. 27° 

 

 

Altitude 357m

 

 

 

 

Jour 6 : Départ Siga

 Nous nous réveillons tard. Hier, nous avons veillé près d’un feu de camp en discutant des difficultés rencontrées dans la journée et en ayant une pensée pour les deux équipages qui nous ont quittés. Il est 9h quand nous démarrons.

199Face à nous, un gros cordon de dunes qui nous semble toutes plus hautes les unes que les autres. Pour passer, nous sommes obligés « d'écrêter les sommets, de remblayer les trous et d’aplanir les devers » Nous nous guidons mutuellement sur chaque crête. Nous n’avons pas droit à l’erreur.

SIGA (137)L’entraide est impérative. Après avoir bien pelleté, treuillé, écrêté, aplani, nous nous arrêtons vers 17h30’.

  Arrivée Siga 17h 30’  

 15,300 kilomètres parcourus 


 Temp. 25° 


Altitude 310m

 

 

Jour 7 : Départ Siga

Ce matin, nous partons tôt (7h). Dès le premier cordon un 80 se trouve en difficulté. Mais maintenant, nous sommes aguerris. Nous progressons à travers la passe avec grandes difficultés.

SIGA (163)Nous pellèterons, aplanirons, treuillerons, sanglerons un nombre inimaginable de fois. Mais ne sommes nous pas venu ici pour cela ???. La fatigue et la sagesse nous demandent de nous arrêter tôt !!! Ce sera chose faite à 16h 30’. Pendant le repas et la veillée, les discussions sont nombreuses. Chacun y allant de sa théorie pour passer les dunes. Ce fut animé.172

 

 

 

Arrivée Siga 16h 30’ 

 5,910 kilomètresparcourus 

Temp. 25° 

Altitude 310m

 

 

Jour 8 : Départ Siga

 

 

Ce matin, nous quittons le bivouac de nouveau à 7h. Le sable étant bien plus porteur à la fraiche. Bien nous en fut, nous allons lors de cette journée pulvériser des records de distances et de progressions dans le sable. En effet, nous allons réaliser l’exploit de parcourir: 150m en 3 heures et 1,740m en 5 heures !!! SIGA (541)

 

Nous serons obligés pour passer certains sommets de nous confectionner un chemin avec toutes les plaques à notre disposition soit environ 10m. Puis en haut, de treuiller chaque véhicule. SIGA (543)


Nous voulons atteindre la sortie de Siga aujourd’hui car nous ne sommes pas en avance sur le programme. Notre objectif sera atteint. Nous sommes au pied de la sortie à 17h. Ce soir au bivouac, nous sommes « attaqués »  par une énorme araignée. La fatigue nous enverra dans les bras de Morphée à 9h.

 Arrivée Siga : 17h 

 

6,860 kilomètres parcourus   


Temp. 32° 


Altitude 308m


 

 

 

Jour 9 : Départ au pied de la sortie de Siga

Ce matin, nous partons de nouveau à 7h (sable oblige) et c’est de nouveau après 4h de dunes et de  « sanglage, treuillage, pelletage) que nous atteignons la sortie de la passe. La descente est de nouveau impressionnante.  Après ce que nous avons vécu, plus rien ne nous arrête… Nous descendons… Nous avons réussi…

204Nous rejoignons la piste du pipe. Cela y est, c’est terminé Siga. Lourd bilan, un pont cassé, un abandon, deux plaques cassées, trois perdues. Nous remontons la piste du pipe en direction de la palmeraie pour rejoindre nos accolytes qui nous attendent depuis cinq jours.SIGA (407)

Nous atteignons le bivouac vers 19h et notre groupe est reformé. Nous prenons notre repas au camping et nous récupérons de nos dures journées. La soirée fut vive en discussions et nous nous promettons tous de revenir. Que de souvenirs, que d’émotions. De belles montées d’adrénaline. Ce soir, nous sommes bien remontés au nord, la température est de 20°.

 Arrivée ksar Ghilane 19h 

 216 kilomètresparcourus 

Temp. 20° 

Altitude 209m

 

Jour 10 : Départ Ksar Ghilane

Ce matin, nous partons après avoir pris tout notre temps. Nous ravitaillons en pain et eau. Nous allons visiter le fort, pas par la piste mais par les dunes.

SIGA (296)Plus rien ne nous arrête. Nous remontons la piste du pipe sur environ 150 kilomètres, passons Kairouan direction Sousse où nous arrivons à l’hôtel Mercure à 18h. Quel contraste, nous voici revenus en Europe. Il y a deux jours, nous étions en bivouac dans les dunes et ce soir nous dormirons dans un complexe hôtelier (cela sent le touriste)

Point GPS N 35 54.591 E 10 35.294 

Arrivée : 18h 

391 kms  parcourus 

Temp. 19° 

Altitude 3m

 

 

 

 

Jour 11 Départ Sousse

Aujourd’hui, après notre parcours dans les dunes, nous initions deux équipages aux joies du jet ski. Nous louons trois jets un 1200 cm3 et deux 750. Nos nouveaux jet skieurs ne connaissant pas le scooter des mers se régalent.

366Après une heure d’évolution et vu la fraicheur de la mer 18°, frigorifiés nous décidons de rentrer. Nous quittons notre hâvre de paix vers 12h 45’ après avoir profité de la piscine chauffée. Nous nous arrêtons en surplomb de la mer pour déjeuner. Puis nous prenons une piste qui doit nous mener à  Hergla mais celle-ci a été bituméé (dommage). Nous prenons un Tunisien en stop. Celui-ci, chauffeur de taxi est venu pour repérer la nouvelle route. Nous atteignons Hammamet à 18h 30’. 360

Point GPS N 36 24.241 E 10 38.221 


Arrivée  18h30’  


167 kms parcourus  


Temp. 22°   


Altitude 21m

 

 

 

Jour 12 : Départ Hammamet

Ce matin, nous nous levons tôt (embarquement oblige) mais le cœur n’y est pas. C’est notre dernière matinée sur le sol Tunisien. Nous partons en direction de Tunis à 8h. et arrivons à La Goulettevers 10h.) Les formalités douanières faites, nous embarquons sur le Carthage. Nous aurons la chance de pouvoir visiter la salle des machines : c’est tout simplement impressionnant. On arrive dans le port phocéen le lendemain à 14h.

SIGA (559)

 UNE SEULE PHRASE RESONNE DANS TOUTES LES TETES : QUAND EST-CE QUE L’ON REFAIT SIGA ???

 La douane est très longue. Nous ne sortons du port qu’à 16h 30’. Nous sommes de retour sur Agde vers 19h, après une longue route , des souvenirs pleins la tête et rêvant de retourner faire SIGA

 

 

                                                                                                     Thomas  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Danièle - Page

 horizondunes

Photos, vidéos, récits de voyages et raids 4x4, aventures, découvertes multiples, recettes de cuisine, vocabulaire,association.

Pages

Catégories

Archives

Hébergé par Overblog